Haut

newsletter-du-JardinOscope

Le JardinOscope, toute la vie animale de nos parcs et jardins

Le JardinOscope vous présente les hôtes plus ou moins discrets de nos parcs et jardins ainsi que toute la faune de notre si belle nature. Je les photographie au hasard de mes rencontres et de mes observations ne me séparant jamais de mon matériel photo...





Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3

C'est la grosse araignée noire qui fait crier madame !

Araignée des maisons ou Tégénaire domestique
Tegenaria domestica


Araignée Tégénaire sp.

Carte d'identité:
Cette Arachnide de la famille des Agelenidae, est l'impressionnante mais néanmoins inoffensive araignée qui "fait crier Madame" quand elle en découvre une dans la baignoire. Les plus grandes peuvent cependant piquer pour se défendre.
Il en existe 130 espèces dans le monde, dont 70 répertoriées en Europe.
Taille: La taille du corps
de la Tégénaire domestique n'excède pas 6 à 9 mm chez le mâle pour 9 à 11 mm chez la femelle adulte, son envergure pattes comprises pouvant mesurer jusqu'à 5 cm.
Corps et pattes velus. Corps brun-gris avec des taches et des bandes gris plus foncé.

Tegeneria domestica est solitaire et ne change pas d’endroit durant le jour; c’est la nuit qu’elle est active et confectionne sa toile.
Ces araignées vivent surtout dans des lieux assez humides: salle de bain, cave, garage, sous les avant-toits et dans les cavités des murs de pierre.
Elle y tisse sa toile triangulaire horizontalement dans les angles sombre des murs et y aménage une cache en forme de poche qui lui permet d'attendre et de guetter ses proies.

Tégénaire sp. femelle

La tégénaire à l’affût, paralyse sa proie prise au piège en lui injectant, à l'aide de ses chélicères, un poison neuro-toxique et nécrosant.
Elle se nourrit d'autres Arthropodes, généralement plus petits qu'elle. Elle inocule d'abord un enzyme dans sa proie qui va la liquéfier puis, l'absorbera en l'aspirant.
Ces araignées sont très utiles pour nous débarrasser de toutes sortes d'insectes comme les mouches, les blattes, et autres volatiles indésirables dans la maison.

Reproduction: Si un mâle vient pour l’accouplement, en mai-juin, préalablement, il touche la toile tissée par la femelle avec un certain rythme pour savoir si celle-ci l'accepte dans son gîte. Après l'accouplement, il ne lui reste plus qu'à s’enfuir (si la femelle lui en laisse le temps) sinon il fait office de repas ! C'est comme ça, dans la nature ! Le cocon plat et rond est suspendu à la toile.

°°°0°°°

Une autre espèce très proche

La grande Tégénaire
Tegenaria atrica

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (mâle)

Les arachnologues (spécialistes des araignées) disent qu'il vaut mieux parler du "Groupe atrica" regroupant Tegenaria atrica, Tegenaria saeva et Tegenaria duellica... indiscernables sur photos et nécessitant l'étude de leurs genitalia pour vraiment différencier ces 3 espèces.
Ce groupe se distingue par sa grande taille (mâle 10 à 14 mm, femelle 11 à 16 mm, envergure avec les patte jusqu'à 7 cm), ses marques noires sur l'abdomen et l'absence d'anneaux sur ses pattes.

Le saviez-vousDes changements taxonomiques touchent le genre Tegenaria

Suite à des études morphologiques et moléculaires de diverses araignées du genre Tégénaria dont certaines espèces sont difficiles à distiguer les unes des autres, dautant qu'il y a eu de possibles croisement entre elles, les changements taxonomiques suivants ont été apportés courant 2013.

Les tégénaires du groupe atrica (T. atrica, T. saeva et T. duellica alias T. gigantea) sont dorénavant regroupées au sein d'une nouvelle espèce : Eratigena atrica
Tegenaria agrestis
est maintenant appelé Eratigena agrestis
Malthonica pagana
redevient
Tegenaria pagana

Les genres Tegenaria domestica et Tegenaria chiricahuae n'ont pas subit de modifications et restent toujours dans le genre Tegenaria.

Source de cette info d'Août 2013 : http://bugguide.net/
Phylogeny and taxonomy of European funnel-web spiders of the Tegenaria-Malthonica complex

Comme leurs cousines T.domestica, les Tégénaire atrica vivent pendant la saison estivale à l'extérieur dans les murs de pierres et les débris végétaux. Elles cherchent un endroit abrité pour y passer l'hiver, souvent à l'intérieur des maisons dont l'atmosphère est cependant souvent trop sec pour qu'elles s'y installent durablement.

La photo ci-dessus présente un mâle en errance un soir d'octobre dans la maison dont le corps mesure 16 mm de long ( les pattes avant font 4 cm de long ). Les femelles généralement restent tranquilles dans leur toile, ce sont les mâles qui sont à la recherche la nuit de leur pitance et surtout de la compagne de leur rêve.

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (mâle) Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (mâle)
Tégenaria atrica mâle en errance nocturne

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica   Tégénaire atrica • Tegenaria atrica
Tégénaire atrica cachée dans le récupérateur d'eau de pluie

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (mâle)
Tégénaire atrica mâle

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (femelle)  Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (femelle)
Tégénaire atrica femelle

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (prédation sur une chenille)
Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (prédation sur une chenille)

Tégénaire atrica • Tegenaria atrica  Tégénaire atrica • Tegenaria atrica (femelle)
Tégénaire atrica (femelle) sur sa toile en nappe


Catégorie: LES ARACHNIDES - Tags: , , - Commentaires [1] - Billet édité le 19 juillet 2009 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: C'est la grosse araignée noire qui fait crier madame !

    c'est vrai que parfois elles sont grosses grosses alors forcément c'est pas très agréable quand elles nous courent entre les jambes !! hihihi

    Posté par Framboise, 20 juillet 2009 à 15:32 | | Répondre

Nouveau commentaire


Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil