Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Le Rouge-gorge familier visiteur assidu de l'hiver

Rouge-gorge familier - European Robin
Erithacus rubecula

(Linnaeus, 1758)

Véritable coqueluche, un brin effronté, il vit en solitaire principalement dans les haies. Avec un peu de patience, il devient très familier en hiver et repère vite le jardinier et sa bêche, véritable source, pour lui, de vers de terre.

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Carte d'identité:

Espèce protégée en France de la famille des Muscicapidae,
Les adultes mâles et femelles sont identiques, plutôt ronds, le dos et les ailes brun-gris, une poitrine caractéristique rouge-orangé vif et le ventre blanc-gris.
La queue est brune.
Le bec est conique et ses yeux noirs vifs lui donnent un regard inquisiteur.
Les jeunes ont des taches et des stries roussâtres mais n'ont pas de suite le plastron orangé.
Taille : 13 à 14 cm.
Envergure : 20 à 22 cm.
Poids : 20 g. environ.
Durée de vie : Rarement plus de 10 ans.

Voix - chant :

Le Rouge-gorge émet son chant mélodieux tout au long de l'année, sauf en fin d'été quand il mue.
Ecoutez le chant du Rouge-gorge (tsiii long ou série de tic): Chant du Rouge-Gorge

Habitat :

Sédentaire en France, le Rouge-gorge fréquente les bois, les taillis mais surtout les buissons épais et les haies nos parcs et nos jardins. Pendant la période hivernale, on peut voir d'autres individus qui viennent du Nord de l'Europe.
Présent toute l'année non loin des hommes, c'est surtout en hiver que ce remuant oiseau s'approche des habitations pour trouver sa pitance. 

Comportement :

Il se déplace en sautillant rapidement sur le sol. Le Rouge-gorge est un oiseau très territorial, aussi chasse-t-il les intrus. Par contre, les bagarres violentes entre mâles ne sont pas rares.
Très craintif, quand il sent un danger, le Rouge-gorge balance la queue et hoche la tête d'avant en arrière, mais il n'est pas farouche et il s'approche fréquemment des maisons.

Le saviez-vous

Le saviez vous ?

Le plastron orangé du Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) joue le rôle de stimulus visuel lors de la défense de son territoire de reproduction. L'individu chanteur se poste alors bien en vue et présente sa gorge orange afin de prévenir les conflits avec d'autres mâles. Ainsi, un leurre (morceau d'étoffe orange, sa propre image reflétée dans un miroir ou une vitre...) peut déclencher les postures d'intimidation du "propriétaire" des lieux : tête relevée, poitrine bombée, flancs agités de secousses ! Ces manifestations suffisent généralement à faire fuir l'intrus et à éviter les bagarres. [Source Refuge LPO]

Reproduction:

Le couple se forme généralement en hiver. Le nid est construit par la femelle avec des feuilles mortes et de la mousse et tapissé de fines racines et de crins. Elle le construit sur les talus, les souches, les murailles ou dans les nichoirs.
La femelle pond de 5 à 7 oeufs blancs avec des taches brun-roux d'avril à août. Il peut y avoir 1 ou 2 pontes par an. La femelle seule couve pendant 12 à 14 jours, l'envol des petits a lieu 2 semaines après.
Les deux parents nourrissent les jeunes qui quittent le nid au bout d'une quinzaine de jours.

Nichoir à Rouge-Gorge
Nichoir à Rouge-Gorge proposé par la LPO

Régime :

Le Rouge-gorge familier sans cesse à la recherche de larves d'insectes, de vers et de petits invertébrés (limaces, escargots, chenilles,…) trouvés au sol, est un précieux allier qui régule les éventuels ravageurs du jardin. Il se nourrit aussi de petites graines, de fruits et de baies. Il fréquente assidûment la mangeoire du jardin en hiver où possessif, il chasse les autres oiseaux.

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula   Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rougegorge-familier

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula    Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Envol du Rouge-Gorge

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula   Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

Rouge-Gorge familier • Erithacus rubecula

 

Rouge-gorge - île de Chausey - Cotentin

Rouge-gorge   Rougegorge 

Ailleurs sur le web

Le chant du Rouge-gorge familier


Le chant du Rouge-Gorge - par louisledeboucheur


Catégorie: LES OISEAUX - Tags: , , , , - Commentaires [4] - Billet édité le 19 oct. 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Le Rouge-gorge familier visiteur assidu de l'hiver

    Je trouve ces informations très intéressantes et très Cultivées . Je trouve également qu'elle Sont Très utiles pour ceux ou celles qui en aurait besoin . En tout cas, je trouve ce Net Très Intéressant. [Yes]

    Posté par Romane, 04 oct. 10 à 12:06 | | Répondre
  • L'autre jour, y'en a un qui est venu se cogner sur la baie vitrée... il a été un peu sonné mais ça va, il est reparti.
    Souvent quand il ya le soleil qui se reflechit sur la baie vitrée, elle devient un miroir, et les petits oiseaux viennent se cogner dessus...

    Posté par mkdeo, 04 nov. 06 à 21:48 | | Répondre
  • J'ai découvert lors d'un séjour dans le canton d'Appenzell en Suisse que les habitants posaient
    des silhouettes d'oiseaux sur leurs baies vitrées .
    Ce n'est pas pour les décorer : grâce à ces silhouettes noires d'oiseaux en vol ,
    les oiseaux ne se cognent plus aux vitres .

    Posté par Simoun, 12 mai 07 à 11:18 | | Répondre
  • C'est une excellente idée que ces silhouettes collées aux vitrages qui sont un réel danger pour nos amis les oiseaux, de même que les miroirs installés en trompe-l'œil dans le jardin par certains inconcients…!

    Posté par Patrick, 19 mai 07 à 19:05 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil