Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Blatte commune dans les buissons, le long des chemins,…

Blatte ou Cafard pâle
Ectobius pallidus (ou E. lividus)

( Olivier, 1789 )

Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus

Carte d'identité:

Insecte du Super-Ordre des Orthopteroidae, de l'Ordre des Blatteria, de la famille des Blattellidae, Sous-famille des Ectobiinae.
Cette Famille compte plus de 2000 répétoriées à la surface du globe dont une quinzaine d'espèces en France.
Taille: Le corps aplati mesure 8 à 10 mm de long.
Antennes longues et filiformes, tête orthognathe.
Pronotum en forme de disque aplati.
Abdomen aplati ovalaire.
Pattes longues, grêles et épineuses.
Insecte doté de 4 ailes dont 2 élytres jaunâtres avec souvent des petites taches brunes.
Leur nourriture est essentiellement constituée de matière végétale morte, y compris le papier. Les Ectobius pallidus sont cependant omnivores comme tous leurs congénères.

Pour ceux qui craignent une invasion à l'intérieur de la maison, pas de panique, ce sont des blattes (Ectobius) qui vivent naturellement dans les jardins. A priori, pas d'invasion à craindre, sinon quelques incursions dans la maison les soirs d'été très-très chauds.

Ce sont des insectes à métamorphose incomplète :

  • Les oothèques hibernent dans le sol et les nymphes éclosent au printemps.
  • Les juvéniles ressemblent aux adultes sans les ailes et deviennent adultes courant mai-juin.
  • Après la fécondation de la femelle, les oeufs se développent à l’intérieur d’une capsule appelée oothèque.
  • Les adultes meurent entre septembre et octobre et le cycle continue…

Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus    Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus

Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus    Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus

Ectobius pallidus avec son oothèque
Ectobius pallidus femelle qui porte son oothèque

Larve de Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus
Petite blatte juvénile d'un Ectobius

Larve de Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus   Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus - juvenile
Juvénile d'un Ectobius sur un pied de lavande

Larve de Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus   Larve de Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus
Juvénile d'un Ectobius à différents stades sur une feuille de rosier

Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus - juvenile

Ectobius-pallidus   Ectobius palidus juvénile
Ectobius palidus juvéniles (mi-septembre)

Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus   Blatte ou Cafard pâle • Ectobius pallidus
Ectobius pallidus adulte sur un rosier courant juillet

A voir ailleurs sur le web

Le lait de cafard, géniale source de protéines d'un futur proche
La recherche sur le "lait" de cafard fait l'objet de d'études scientifiques depuis une dizaine d'années. Nathan Coussens, alors jeune chercheur de l'Université de l'Iowa, a écrasé la bonne espèce. Il a découvert que le diploptera punctata produit des cristaux qui s'avèrent être une merveilleuse source de protéines.

Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , , , - Commentaires [130] - Billet édité le 27 juin 08 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Blatte commune dans les buissons, le long des chemins,…

    comment se debarraser de ces blattes dans mon jardin sur les buissons

    Posté par dominique, 25 août 08 à 22:10 | | Répondre
  • Bonsoir je viens de découvrir ce genre de cafard dans mon jardin!Etes-vous sûr qu'il n'envahit pas les maisons, j'ai le phobie des cafards et maintenant j'ai peur de rester dans mon jardin

    Posté par yamna, 04 juil. 09 à 22:38 | | Répondre
  • bonsoir,
    pas de panique! il nous arrive exactement la même chose sauf qu'elles rentrent chez nous le soir!!
    nous avons fait venir un spécialiste qui nous a rassurer en nous expliquant leur mode de vie, et a priori, rien à craindre de ces bêtes. Dès qu'il fera un peu plus frais, elles disparaitrons d'elles mêmes mais en attendant un bon coup de tatanne est toujours possible!!!

    Posté par christophe, 06 juil. 09 à 22:47 | | Répondre
  • Bonjour,

    Nous avons également eu la surprise de retrouver quelques uns de ces cafards dans notre appartement (situé en rez de jardin). Ne les connaissant pas au début, nous avons un peu paniqué et sorti l'artillerie lourde : grand ménage de printemps, piège, insecticide,... Puis nous avons identifié LA Bête grace à ce site (nous avons retrouvé plusieurs cafards à l'extérieur identiques à ceux des photos et à différents stades de leur croissance). Et surprise en y regardant de plus près, nous avons un arbre envahi de ces charmantes bestioles. Depuis, nous faisons attention à nos aller venues et il semble qu'elle se plaisent mieux à l'extérieur.
    Reste à espérer qu'elles nous disent bien adieu en automne !!

    Bon courage pour ceux qui ont le même problème, ce n'est quand même pas très sympathique...

    Posté par Séverine, 02 août 09 à 11:35 | | Répondre
    • ces blattes dites cafards blondes vienne pour la première fois de trouver refuge dans mon jardin! je n'avais jamais fais attention a ces charmantes petites bêtes très vives d'ailleurs! elles se trouvent souvent sur les murs et dès que j'approche la main elles se laissent tomber au sol et disparaissent très vite! Apparemment inoffensive! une ou deux ont été aperçu dans la maison en rez de chaussée!

      Posté par lavase, 10 nov. 13 à 07:03 | | Répondre
  • bonjour,

    nous avons retrouvé des ectobius dans notre maison et sur la terrasse de notre jardin et souhaitons s en débarrasser comment faire ?
    Nous avons des lauriers le long de notre terrasse, doit on les couper ? sont elles attirées par cette espèces de végétaux ?

    CDT

    Posté par torero, 09 août 09 à 22:21 | | Répondre
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Je n'avais jamais vu en 40 ans de cafards dans mon jardin (dans ce jardin) et depuis 2 ans j'en vois régulièrement l'été il y en a même qui entrent dans la maison.
    Cette espèce est plus petite et plus claire que celle que l'on peu croiser dans certains HLM ou établissements publics.
    Il a t-il un traitement pour s'en débarrasser?

    Posté par Marc, 09 août 09 à 23:52 | | Répondre
  • Bonjour,
    nous avons découvert cet blattes il y a 3 ans, en coupant une haie de laurier... Depuis, nous avons déménagé mais dans notre nouveau jardin, nous avons trouvé les mêmes habitants (qui semblent beaucoup aimer les lauriers, comme le signale Torero !!!).
    Ça a été la panique tout au début, car j'ai la phobie des cafards et des punaises, mais finalement on s'est rendus compte que ces bestioles entraient peu dans la maison. Quand nous en trouvons une, nous l'attrapons avec un papier essuie-tout et nous la noyons dans les toilettes... Ce qui n'est pas très gentil, mais bon...
    Ne paniquez pas, la petite bête est visiblement inoffensive et n'a, en 3 ans, jamais envahi mon intérieur. Et pour se rassurer, on peut aussi se dire que puisqu'elle vit dans le jardin, elle n'est pas sale comme une blatte qui passe des poubelles à l'évier en ville
    Pour conclure, je crois que ce pauvre insecte jouit d'une bien mauvaise réputation venant de sa cousine la blatte des cuisines. Celle des jardins est si peu pénible qu'elle mérite qu'on l'ignore et qu'on la laisse grignoter en paix quelques feuilles de lauriers

    Posté par abeille421, 20 août 09 à 22:56 | | Répondre
  • Je viens de trouver une "bébête" qui ressemble fort à Ectobius Pallidus chez moi, dans ma cuisine, en plein jour. C'est en fait la seconde fois, puisqu'il y a 10 jours, j'en avais trouvé dans ma salle de bains.
    J'ai exclu blattela germanica car pas de raies noires et n'a pas l'air de détester la lumière. Par ailleurs, en 10 jours, les pièges posés n'ont attrapé qu'une araignée, ce qui ne fait pas penser à une infestation de blattes germaniques.
    Mais je suis en appartement, et j'ai retrouvé la première bébête au second étage, et la seconde au premier. Au RDC, contre le mur de la résidence, il y a des lauriers bien touffus. Et un regard au milieu des lauriers.

    Bref, l'hypothèse "Ectobius pallidus" vous semble-t-elle plausible ? N'y a-t-il vraiment pas grand chose à craindre de ces insectes ?

    Posté par Juju, 01 sept. 09 à 17:42 | | Répondre
  • Bonjour, cela fait un mois que je ne vis plus, j'ai découvert en plein jour sur ma terrasse un insecte que je ne connaissais pas; j'en ai revu dehors tjs sur la terrasse et sur le cerisier. Et malheur, j'en ai vu dans la maison (4/5 en l'espace de quelques jours, mais morts). Craignant les cafards, j'ai protégé toute la maison avec différents produits. Après m'être renseigné sur internet, je pensais à la blatte germanique, mais j'étais vraiment inquiète d'en voir le jour. Et finalement grâce à ce site et aux descriptifs de LA BETE, j'ai de plus en plus l'impression que ce sont des ectobius. Puis-je être vraiment rassuré et ne pas craindre de voir la maison envahie par les cafards? Car s'ils pondent dans la maison, vont-ils y faire un nid?

    Posté par fidou, 06 oct. 09 à 17:54 | | Répondre
  • Cette bête a envahi mon quartier(95) et une voisine habitant un petit immeuble me dit en avoir vu s'introduire les soirs d'été trés chaud, j'habite en pavillon et ils grimpent jusqu'a l'etage et s'introduisent dans les chambres les jours trés chaud je crois qu'il cherche de l'eau.Dans mon salon j'ai trouvé derrière mon canapé une dizaine de bébé cafard minuscule et des cadavres d'adultes.Malgré la neige et le froid, les bébés survivent sous les feuilles mortes et sous les plantes.Mais je me demande pourquoi ils ont débarqués et comment? A cause du réchauffement climatique?

    Posté par Yamna, 24 déc. 09 à 23:25 | | Répondre
  • bonjour à tous,

    je me félicite d'etre tombé sur ce site! après quelques recherches pas très rassurantes sur le net suite à la découverte dans mon salon d'une de ces bestiole (moins d'un centimètre, très pale) je commençais à devenir parano![Peur] depuis une semaine je ne vivais plus, me relevant la nuit pour voir si ma cuisine était infestée, mais rien! par contre sur mon balcon j'avais déjà repéré quelque spécimens, un peu toutes les tailles, et toutes les couleurs, exatement les memes que sur les photos ci-dessus, mais je ne savais pas encore qui ils étaient... me voilà maintenant quelque peu rassurée [Yes] mais par mesure de précaution j'ai quand meme fait le grand nettoyage partout et surtout sur mon balcon! en tout cas merci au site pour ces infos, je vais mieux dormir cette nuit....[Salut]

    Posté par Mina, 23 juil. 10 à 00:08 | | Répondre
  • Cela fait deux ans que je n'ose plus manger dans mon jardin à cause de ces bestioles, et cette année est pire que les autres. Elles grouillent sur le barbecue et dans le bac à compost. Pensez-vous qu'un traitement au borax sera utile afin de se débarrasser de cette vérole qui me gâche la vie ? Sans arrêt je regarde si je n'en ai pas sur moi quand je rentre dans la maison. Au début nous avons cru que les travaux que nous avons effectués étaient la cause de cette invasion, mais il y en a aussi chez mes voisins. Depuis 1975 que nous habitons notre maison nous n'en avions jamais vu. Qui pourra m'aider à les éliminer, que je puisse à nouveau profiter de mon jardin ? Toute solution est la bienvenue !!!

    Posté par Florence 94, 29 juil. 10 à 22:54 | | Répondre
  • Pour répondre à l'ensemble des commentaires ci-dessus, en tous cas les plus récents, mes observations restent toujours les mêmes, à savoir que les Ectobius pallidus se cantonnent bien au jardin, j'en ai quasiment jamais vu un à l'intérieur de la maison pourtant de plein pied.

    Ils ne sont pas particulièrement inféodés aux Lauriers, je n'en ai pas chez moi - d'ailleurs sur les photos ci-dessus, ils sont soit sur de la lavande, soit sur des rosiers ou des népétas.

    Depuis juin 2008 - date à laquelle j'ai rédigé cette carte d'identité, je n'ai pas le sentiment que le nombre d'individus soit plus important - pas de prolifération notable en tous cas.

    Je suis partisan de l'usage d'aucun insecticide, donc, je ne vous en conseillerai donc pas d'autant que ces insectes sont inoffensifs.[Nature]

    Pour ceux qui ont une phobie des blattes [Peur], c'est comme ceux qui ont la phobie des araignées: c'est pathologique donc ça se soigne.[Clin d oeil]

    Cordialement à tous.

    Posté par Patrick L, 30 juil. 10 à 15:56 | | Répondre
  • deux fois en contact avec des blattes cette année, une fois germanica à la maison (artillerie lourde, car ma fille est phobique) et une fois au travail avec ectobius pallidus femelle, en pleine ville! une fois identifiée, je l'ai remise d'où elle venait sans doute: la pelouse entourée d'escallonia, sous le grand marronnier...
    QUELLE CHANCE, un petit bout de biodiversité à portée d'appareil photo macro, ses ailes et son pronotum si joliment transparents!

    Posté par marie cazoe, 31 juil. 10 à 14:58 | | Répondre
  • Merci pour toutes vos informations!!!!
    Propriétaires depuis 2 ans, nous n'avions jamais vu ces bestioles dans la maison, d'où notre inquiétude lorsqu'on les a vu débarquer dans la maison!!!
    En effet, le noisetier en est rempli, et comme il est à proximité de la fenêtre de cuisine.... La présence de ces bestioles est elle due aux fortes chaleurs actuelles?

    Posté par CdriK, 08 août 10 à 13:20 | | Répondre
  • J'habite dans le sud de l'Alsace, et je rencontre ectobius pallidus depuis 3 ans dans mon jardin. Tout d'abord assez discret, il prolifère chaque année davantage. Il n'hésite désormais plus à s'inviter à l'intérieur les soirs de grosses chaleurs. Pas d'invasion malgré tout, mais des rencontres peu opportunes. Je ne connaissais pas cet insecte avant cela, aussi je me demande s'il est endémique ou bien si l'espèce est en train de migrer vers le nord.
    Les appâts habituels pour cafards sont sans effet, il est vrai que ceux-ci sont adaptés davantage à germanica. Ce qui m'inquiète vraiment c'est la prolifération et l'apparente absence de prédateur. Je crois comprendre qu'il est difficile de s'en débarrasser, le fait que cet ectobius soit sans danger rassure peu ma phobie. J'aimerais toutefois trouver des moyens de lui rendre la tache plus difficile... peut-être y a t-il des essences de plantes à éviter, des zones humides que sais-je encore.

    Posté par laurent, 10 août 10 à 23:57 | | Répondre
  • Merci pour tous ces renseignements....
    Mais j'ai toujours le cafard....dans ma maison.

    Posté par chumadeleine, 16 août 10 à 12:49 | | Répondre
  • aujourd'hui, profitant de mes derniers jours de congès, je me suis mis aux travaux du jardin; d'autant, qu'après presque 10 jours de pluie, il était temps de profiter du soleil !
    et là, en coupant les roses fanées, je tombe sur 2 de ces bestioles à priori. au début, j'ai eu peur que ce soit les cafards habituels, donc je me suis mis en quète de photos, et je suis tombé sur ce site qui me rassure beaucoup! d'autant, que ce soir, j'en ai vu un autre sur le barbecue ... imaginez ma tête ...
    ce qui me paraissait étrange, est qu'ils ne fuyaient pas la lumière et visibles en plein jour. de même, couleur claire, et seulement à l'extérieur, nous n'en n'avons jamais eu à l'intérieur.
    par contre, c'est la première année que nous en voyons, jamais avant ...
    pour info, ici, nous sommes en Haute-Savoie, pas vraiment tropical comme climat ...

    Posté par EdF, 19 août 10 à 21:45 | | Répondre
  • j'ai énormément peur de toute sorte de blatte et, effectivement moi aussi j'en ai vu plusieurs dans mon jardin.après avoir lu vos commentaire il ne rentre pas dans les maison mais l'autre soir mon mari en a ramener un qui s'était faufiler sur son cols de chemise et comme je tend mon linge dehors j'en ai aussi trouver un dans mon jeans (pas très agréable!!)aussi voila ma question aurais t'il un moyen de les repousser pour ne plus en avoir dans le jardins merci

    Posté par mygale, 21 août 10 à 01:36 | | Répondre
  • Contrairement à ce que pense Patrick "...je n'ai pas le sentiment que le nombre d'individus soit plus important..."et au vu des témoignages, il me semble clairement qu'il y a une prolifération d'ectobius (cafard de jardin). Tous les témoignages indiquent l'apparition des ces cafards depuis 2 ou 3ans dans les jardins ou terrasses, alors qu'il n'y en avait pas auparavant! Pour ma part c'est mon deuxième été de cohabitation avec ces bestioles, sauf qu'il y en beaucoup plus et qu'elles rentrent de plus en plus dans la maison (toutes les pièces!), boite aux lettres, poubelles...
    Les pièges à glu ne servent à rien! Il n'y a qu'avec la bombe insecticide que l'on est sur qu'elles sont bien mortes.
    Sans vouloir être parano, il faut trouver une solution pour stopper ou freiner leur prolifération, sinon il sera extrèmement difficile de s'en débarasser comme les cafards d'intérieurs.[repas]

    Posté par JB, 23 août 10 à 00:59 | | Répondre
    • Tous ces commentaires qui mentionnent l'arrivée de cafards des jardins, c'est troublant en effet. Mais s'agit-il d'invasion pour autant (lié au réchauffement climatique) ? On peut aussi imaginer qu'avec le développent d'Internet, les témoignages mettent à la lumière du jour quelque chose qui existait avant mais dont l'information ne circulait pas.

      Posté par Jo, 16 août 13 à 12:19 | | Répondre
      • C'est une remarque qui me semble personnellement très judicieuse ! Il en va de même dans beaucoup de domaines où l'info jadis ne circulait aussi vite et aussi bien (quoique) qu'avec internet. J'ai ajouté "quoique" parce que l'info sur internet n'est pas non plus toujours exacte et combien même elle est exacte souvent il y a un effet de loupe ou de miroir déformant !

        Posté par Patrick L, 16 août 13 à 17:14 | | Répondre
  • Bonsoir
    J'habite en banlieue toulousaine et je constate, depuis cette année seulement, la visite de nombreux insectes d ece type dans ma maison... J'ai eu du mal à l'identifier mais aprés quelques heures de recherches sur le net, voici son nom : ectobius pallidus ! En effet, il apparait dans la maison surtout pendant les fortes chaleurs mais contrairement à quelques commentaires vus au-dessus, il n'hésite pas à investir mon intérieur, voir mon lit... Et la découverture est fort peu agréable... Il a effectivement l'air bien innofensif mais il serait plus agréable de ne pas avoir à en rencontrer un sur son oreiller ou en mettant un vêtement qui aurait séché à l'extérieur... S'il existait une essence naturelle pour barrer son intrusion dans la maison, cela éviterait d'avoir à s'en débarrasser de manière moins amicale... Si quelqu'un a un tuyau, je suis preneuse mais visiblement, personne n'a la potion magique !!! Je n'ai personnellement pas réussi à déterminer où ils nichent mais j'ai compris qu'ils aimaient mes pétunias... Quoiqu'il en soit, je pense qu'il n'est pas nécessaire non plus de couper tous ses arbustes pour s'en débarrasser, ce serait un peu radical et bien dommage pourle jardin... C'est ce qu'on appelle la biodiversité et faut parfois trouver des astuces pour cohabiter ! Ce type de forum est bien utile pour partager des bons plans...

    Posté par vick31, 24 août 10 à 00:23 | | Répondre
  • Que répondre de plus aux derniers commentaires ?

    1. Ne pas confondre prolifération et propagation:
    Je maintiens que localement - chez moi en région Centre (je ne peux témoigner que de ce je connais) - je ne constate pas de prolifération au sens d'une augmentation notable ou anormale de la population de cette espèce par rapport aux années antérieures (comparativement j'ai vraiment beaucoup plus de Gendarmes (Pyrrhocoris apterus). Par contre, il semble effectivement - selon certains témoignages ci-dessus qu'il y ait une propagation vers des régions qui étaient jusque la épargnées.

    2. Comment les éliminer ?
    Étant partisan de l'usage d'aucun insecticide, je ne vous en conseillerai donc pas d'autant que ces insectes sont inoffensifs.

    Il vous reste la solution de les écraser un à un ou de faire soigner votre phobie [Peur].

    Posté par Patrick L, 24 août 10 à 00:50 | | Répondre
  • Pareil chez moi (région parisienne) : en 30 ans, je n'avais jamais vu un seul cafard, et depuis 3 ans, l'ectobius pallidus a littéralement envahi le quartier (pavillonnaire), tout le voisinage le confirme. C'est à se demander d'où ils viennent.

    Cet été, c'est incroyable, il y en a partout : les araignées, les scutigères (que je laisse proliférer chez moi) ne tiennent pas le rythme. Tant que c'est dans le jardin, je m'en fous, mais ils rentrent dans la maison quand on laisse les fenêtres ouvertes. Du coup, je fais très attention le matin quand j'ouvre mes volets, un lieu qu'ils semblent apprécier.
    Je vais sûrement piéger mes tours de fenêtres avec ces fameuses boulettes à l'acide borique.

    Posté par Marie Yvonne, 25 août 10 à 02:09 | | Répondre
  • Bonsoir,

    Avant tout, je tiens à dire que je suis ravie d'être tombée sur ce site, riche d'informations intéressantes et utiles quant à la vie des insectes qui peuplent nos jardins ! Et bien sûr, je tiens à ajouter ma petite pierre à l'édifice "Ectobius Pallidus" !
    Nous vivons dans une maisonnette située en banlieue parisienne, qui possède uniquement une petite cour bétonnée et un jardinet, autrement dit très peu de plantes... Et pourtant, depuis plusieurs semaines, nous avons constaté une intrusion importante de ces bestioles dans notre intérieur. J'ai d'abord pensé qu'il s'agissait de cafards type blatte germanique (n'en ayant - heureusement - jamais côtoyé avant, je ne savais pas !). Nous avons de suite agi contre une éventuelle invasion, mais nous continuions à en trouver. Choses étranges : nous les trouvions en journée ou alors que la lumière était allumée, et leurs lieux de prédilections se résumaient à notre entrée, à la cuisine (près des vitres), à la salle et manger et au salon ! Autrement dit, aucun lieu chaud et humide... Quelques temps après, mes parents - qui habitent le même coin et qui possèdent un pavillon avec un grand jardin - nous ont fait part de la même invasion, les comportements des bestioles étant parfaitement similaires ! Ils en ont revanche bien davantage que nous !!
    Nous avons tous posé du gel contre les cafards et bombé tous les coins possibles, mais nous continuons d'en trouver tous les jours (1 à 2 par jour) dans la maison et bien sûr, en extérieur (encore que nous sommes tranquilles en comparaison à mes parents !)
    Nos maisons existent depuis une cinquantaine d'années, et elles n'ont jamais subi une telle invasion d'une part, et jamais de la part d'Ectobius Pallidus d'autre part !
    Je n'ai pas d'inquiétude concernant leur profilération, mais leur propogation. Et je suis d'accord : ces insectes sont certainement inoffensifs, mais clairement incommodants ! (autant que les gendarmes). Comment faire pour s'en débarrasser sans traitement lourd (et nocif) ... ? ...
    Merci d'avance de votre attention !

    Posté par Marilou, 25 août 10 à 02:09 | | Répondre
  • Ici, c'est plus une "invasion de commentaires" sur les blattes qu'une invasion "d'Ectobius Pallidus" [Mort de Rire]

    Donc à tous et à toutes qui "déblatéraient" (jeu de mot [Large Sourire]) je répète et récapipète :
    Ectobius sont de petites blattes inféodées aux milieux boisés à semi-boisés, aux arbustes... La chaleur - plus forte peut-être cette année - leur font rechercher des endroits plus frais le cas échéant.
    Toutes les blattes ne sont pas nécessairement des "cafards des maisons" qui sont deux à trois fois plus grands, d'origine tropicale, ils ne peuvent pas vivre dehors dans nos régions à cause des hivers trop froids. Ainsi, ces "cafards des maisons" squattent-ils dans les maisons où la nourriture abonde...
    Pour revenir aux "Ectobius, ce sont des petites bestioles inoffensives qui peuvent être attirées dans la maison vraisemblablement par un peu de fraîcheur ou par l'éclairage le soir. Aucune chance qu'elles ne s'y installent comme des cafards; pour les empoisonner, ce n'est pas la peine d'utiliser des insecticides qui seraient toxiques pour eux mais sans doute aussi pour vous.
    J'en ai en ce moment dans mon jardin, rarement dans la maison, et je sais que d'ici fin septembre, ces bébêtes auront disparues d'elles-même.[Salut]

    Posté par Patrick L, 25 août 10 à 18:25 | | Répondre
    • Bonjour à tous. Et volà un nouveau témoignage de notre part. C'est la 1ère année juillet 2015 (nous habitons en Picardie) que nous avons fait la connaissance de ses petites bestioles. Panique à bord, allerte générale nous avons tout de suite réagis.
      Des journées à nettoyer tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Deux petits sont entrer mais nous les avons tuer. Depuis nous allons à la "chasse" avec mon mari tous les jours et ns en tuons tous les jours. C'est épuisant physiquement et mentalement. Nous avons pensé tout de suite au cafard classique, prolifération dans la cuisine, wc etc.....Mais après recherche sur votre site et en voyant les photos l'on peut dire que ce sont des Ectobius à différents stade de croissante qui sont chez nous. Cela nous a quelque peu rassurés, sur le fait que ce ne sont pas des cafard de ville qui prolifèrent aux abord des poubelles et ds les maisons. Nous sommes très contents d'avoir trouvé votre site. Ns avons pensé à l'Huile Essentielle de Lavande ou autre pour les éloigner ou les tuer ? Qu'en pensez-vous ? Ceci dit nous avons décidés de continuer la lutte en espérant que l'hiver sera rude et les éliminera. Bon courage à tous ceux qui luttent comme nous )

      Posté par Criss et Ritch, 21 juil. 15 à 16:40 | | Répondre
  • Merci pour ce site fort instructif.
    J'ai également vu ces petites bebettes dans mon jardin. J'ai un cerisier qui a rendu l'âme il ya qq semaines. Ces cafards étaient particulièrement sur cet arbre qui pourrissait. Maintenant que je me suis débarrassée de cet arbre, je ne sais pas si je me suis débarrassée en même temps de ces cafards...je ne pense pas mais bon tant qu'il ne rentre pas dans la maison et qu'ils ne s'invitent pas dans nos assiettes dans le jardin , ça me va !!!

    Posté par Kyle, 30 août 10 à 10:54 | | Répondre
  • Eh oui, c'est mon cas aussi, habitant depuis sept ans à Pornichet, je suis tombé nez à antennes avec ces insectes dans la maison en 2005 (au début 2 ou 3). Avec quelques interrogations comme évoquées ci-dessus (et à fortiori parce qu'on attendait avec impatience l'arrivée de notre première progéniture !), j'ai remarqué qu'elles vivaient en extérieur notamment dans les buissons, c'est à ce moment que j'ai vu sur internet qu'il s'agissait d'Ectobius, ouf. Cependant il est certain que leur nombre augmente chaque année, et j'en trouve partout dans le jardin et pour la 1ere année dans le jardin arrière (non communiquant), elles ont même colonisé le pommier, et c'est vrai qu'elles commencent à grouiller de partout les gamines. Je viens d'en découvrir également chez mes parents dans le Calvados. Je suppose que le changement climatique les fait progresser. Certes on en trouve de temps en temps dans les maisons car elles entrent lorsque l'on aère, mais ce qui est rassurant c'est qu'elles n'y restent pas. Amusantes lorsqu'on les voit détaler façon speedy gonzalès une fois démasquées, mais je ne cache pas qu'elles se reçoivent de temps en temps un bonne baffe, sinon je les sors quand je suis de bonne humeur... Si vous prêtez attention, on peut croiser une femelle transportant les oeufs dans son oothèque (boite à oeufs sur son derrière). Bon bref, je préfère les voir en extérieur.
    a+
    SG

    Posté par TRALALA, 01 sept. 10 à 23:37 | | Répondre
    • Cette année, fin aout, alors que nous étions sur la terrasse en soirée pour manger, nous avons observé ces petites bêbettes dans un arbuste (érable nain). ça grouillait de ces petits insectes. Rapide et nombreux nous avons été surpris de leurs nombres et nous sommes posé la question d'où pouvaient-ils venir. C'est la première fois en 20 ans que nous sommes installé que nous en voyons.

      Pour ce qui est de leurs habitats, j'en ai retrouvé sous la goutte d'eau de notre porte d'entrée et sous les volets roulants. Elles semblent donc aimer les endroits exigüe mais sec.

      Posté par TEILO, 15 sept. 13 à 12:30 | | Répondre
  • Bonjour,
    J'ai moi aussi découvert cette bestiole depuis 2 ans environ alors qu'avant elle m'était inconnue. Et j'en vois plus cette année que l'année passée. La question que je me pose est qu'en sera t il dans 2 ans ? dans 5 ans ? ...

    Posté par victor35, 05 sept. 10 à 01:10 | | Répondre
  • Idem. Nous nous sommes aperçu de l'existence de nos voisines de jardin... le soir même de notre emménagement dans notre nouvel habitation rez de jardin. Nous avons eu peur, mais nous n'en avions pas vu en intérieur. Donc nous avons laissé tombé en nous disant que finalement ce n'était pas des cafards...
    Mais depuis 2 ans, chaque été, notre haie de laurier (et oui, encore un laurier...) grouille de ces insectes. Du coup nous en avons qui viennent nous rendre visite. Ma femme reste zen, mais moi je dois avoir mon cerveau reptilien qui court circuite le reste, parce que je sors le catalogue ikea ou le sopalin et je "nettoie" façon Léon. [Peur]

    Donc comme Victor35, je me demandais si elles allaient continuer à proliférer de la sorte. Et si oui, y avait-il un moyen de "réguler" la population de la manière la plus naturelle qui soit? Est-ce que la coupe de mes lauriers (que j'adore) est nécessaire?

    Posté par Rennes, 07 sept. 10 à 21:34 | | Répondre
  • Les cafards, ces petits insectes mal-aimés [Peur] recèleraient en effet, dans leur cerveau, des produits chimiques comprenant des composés antimicrobiens assez puissants pour traiter certaines infections bactériennes graves comme le Staphylococcus Aureus Résistant à la Méticilline (SARM), plus communément appelé staphylocoque doré multirésistant.
    [Yes]Une piste pour l’élaboration de futurs médicaments... Affaire à suivre...!

    Pour en savoir plus sur GoodPlanet.Info >>>
    http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Des-cafards-pour-traiter-les-staphylocoques-dores

    Posté par Patrick, 13 sept. 10 à 16:44 | | Répondre
  • Bonjour,

    Moi aussi c'est la première fois cette année que j'ai retrouvé quelques cafards de jardin (5 ou 6) dans ma maison. Je me demande si la mode des composts ne favorisent pas leur prolifération. En effet ils se nourrissent de matières végétales mortes et comme de plus en plus de gens(dont je ne fais pas partie) ont un composteur dans leur jardin cela peut expliquer leur prolifération. Personnellement je me débarrasse des déchets verts après le jardinage pour éviter la prolifération à proximité de "bébêtes".

    Posté par Caro, 26 sept. 10 à 13:19 | | Répondre
  • Dans le sud de l'Alsace, plus d'observation d'ectobius pallidus depuis 1 mois et demi, une fois les températures nocturnes inférieures à 10°C et les températures diurnes inférieures à 20°C.

    Donc, voilà le répit de l'hiver! bienvenu tout de même après une certaine prolifération cette année. Je crains le pire dès les beaux jours de l'été prochain.

    Posté par Laurent, 26 oct. 10 à 19:52 | | Répondre
  • Bonsoir.. J'ai lu la quasi totalité des commentaires et tous pretendent que "des fin septembre, les cafards partiront". Seulement voilà, nous sommes le 4 novembre et a l'heure ou j'écris, de l'autre coté de la vitre de ma chambre se repose tranquillement une femelle cafard enceinte, dotée d'ootheques... Mon jardin est truffé de ces insectes, nottament mes buissons mais ces bestioles sont aussi presentes a l'intérieur.. Nous en trouvons au moins 1 tous les deux jours dans la maison...
    Patric, pitié, j'aime ma planète [Pleur]et je tente au maximum d'en prendre soin chaque jour mais donne nous un remède, aussi naturel soit il et autre que celui de les écraser un par un, afin de nous permettre de dormir et de vivre sans angoisse dans nos maisons. :'(

    Posté par MargauxS, 04 nov. 10 à 22:28 | | Répondre
  • Pour Margaux un peu plus haut: Ectobius pallidus craint le froid, j'ai pu constater que dessous 17-18°C son activité se réduisait considérablement. Sous les 15°C je n'en observe plus du tout.

    A moins que vous habitiez dans une région particulièrement douce, les insectes auxquels vous êtes exposée ne sont peut être pas des ectobius pallidus. Attendons les commentaires de plus fins connaisseurs!

    Cette été, cela a été la première fois que j'ai utilisé un répulsif chimique sur le contour de mes fenêtres pour éviter les intrusions de plus en plus fréquentes et inopportunes d'ectobius. J'aime pas ce genre de produits, mais bon cela a été très efficace.

    Bon courage! on attend des nouvelles lorsque les températures baisseront encore davantage.

    Posté par laurent, 15 nov. 10 à 20:08 | | Répondre
  • Bonjour à tous,

    Je vous apporte également mon témoingnage...nous habitons depuis 5 ans à chassieu (proche lyon) et depuis 2 ans maintenant nous avons tous les été la compagnie de CAFARDS !! Après recherche je constate qu il y en a tout le tour de la maison dans les haies, mais ceux ci viennent également sur la terrasse et proche des baies vitrées, donc je suis toujours en train de surveiller pour pas qu ils entrent à l intérieur de la maison. Cela gache nos été, lors de dîner c est très désagréable de voir des cafards se balader proche de nos assiettes ou sur nous !!! Je pense après lecture de vos messages que nous commencons à être envahie depuis 2010 QUE FAIRE ????
    COURTTY

    Posté par courtty, 04 juil. 11 à 07:01 | | Répondre
  • depuis 3 ans environ, les blattes de jardin ont squattées mon espace de repos. Je compte bien me battre contre elles pour récupérer mon jardin. C"'est elles ou moi car la sieste recouverte de blattes n'est pas mon trip. Je vais utiliser les grands moyens, insecticide et autres car la cohabitation avec ses bêtes dégueulasses est loin de la phobie mais surtout IMPOSSIBLE Si vous avez une solution radicale pour freiner le phénomène,merci de ma la communiquer. Rose

    Posté par rose, 09 juil. 11 à 10:46 | | Répondre
  • Tout ce que je peux constater , c'est que malgré les demandes pressantes pour se débarrasser de cette vérole, il n'y a aucune réponse au problème. J'en ai dans mon jardin depuis 2003 ( je n'en avais jamais vu avant) , bien que je sois adepte du Bio et de la protection de la planète, je n'ai pas du tout envie le laisser la m.....e envahir mes arbustes ( buis en particulier et lauriers ) . je n'ai pas envie du tout de cohabiter avec cette espère répugnante , et au lieu d'utiliser du bio, puisque personne ( et pas uniquement sur ce site) ne veut nous donner une solution , j'utilise du " dur, très dur " .

    En agissant ainsi, nous arrivons donc à l'effet inverse , tant pis !

    P.S. Je ne conseille à personne d'utiliser " la savatte ", vous ne feriez que disperser des oeufs et multiplier les saletés.

    Posté par DOLLY, 09 juil. 11 à 20:26 | | Répondre
  • Chère Rose

    Je viens de lire votre commentaire , et je vois que nous sommes sur la même longueur d'onde .IMPOSSIBLE de cohabiter avec ce monde dégueulasse et répugnant; et puis quoi encore !!!!!!!!!

    Il y a de nombreuse années, j'avais acheté dans une jardinerie en Normandie , un insecticide puissant Rhodiatox fabriqué par Rhodiagri-Littorale du groupe Rhône -Poulenc et étudié pour les cultures.

    Il contient 10% de parathion-éthhyl et dégage une forte odeur de crésyl.

    Malgré son âge avancé, il est toujours efficace , et pour avoir aspergé l'autre jour une de ces horribles créatures, il l'a aussitôt anéantie . Il faut dire que j'avais mis la DOSE de produit dans mon vaporisateur .....Quand on aime , on ce compte pas ;

    Voilà, vous savez tout, mais je ne sais pas, si ce produit est toujours en vente ;

    Dans tous les cas, comme vous, je ne vais pas baisser les bras,et remuerai ciel et terre pour trouver l'équivalent ( peut -être chez Monsanto le grand pollueur de la planète ?????????

    Bien à vous

    Dolly

    Posté par Dolly, 11 juil. 11 à 21:04 | | Répondre
  • J'ai aussi des cafards de jardin dans mon jardin à Vincennes. parlons solution!Je sais que l'acide borique pour les cafards normaux est très efficace car un: il les assèche et deux il les tue.
    L'acide borique se trouve en pharmacie car on peut s'en faire des bain de pieds. Attention ce n'est pas pour ce qu'il est inofensif! regadez sur internet et vous comprendrez. je tiens cela d'un grand navigateur qui avait réussi à se débarrasser des carfards avec de l'acide borique!Pour les cafards de jardin on ne peut pas mélanger de l'acide borique avec du lait concentré sucré car ce n'est pas ce qu'ils mangent dans le jardin mais comme pour l'instant personne ne semble avoir trouvé de solution, aujourd'hui j'ai mis de la soupe mélangée à de l'acie borique dans mon jardin. Je vais voir ce que ça donne. par la suite je mélangerai de l'acide borique avec des déchets en les broyants ensemble! Si vous avez aperçu leurs mets favoris merci de m'aider! I l faut que je trouve absolument ce qu'ils adorent manger. P.S. j'au aussi un laurier et une cerisier chez moi!!!! et les préparations que je fais je ferai en sorte qu'elk ne soiente mon experience ils aiment sa cacher sous les feuilles de bambous, les feuilles de lauriers, les petales de roses, etc.....

    Posté par sop, 12 juil. 11 à 01:41 | | Répondre
  • Je viens de faire une fausse manip qui je crois a effacé mon mail réponse.

    Je disais entre autre que j'attends avec impatience le résultat de la mixture soupe/acide borique.

    Si ça marche, ce sera formidable, et à ce moment là Sop, je vous demanderai les proportions à respecter, car en plus du jardin, j'ai des grands pots d'Anduze sur ma terrasse, avec de gros buis dedans.

    J'ose à peine les arroser, et lorsque je le fais, je rentre aussitôt, et ferme tout pour n'en profiter qu'à travers les vitres du salon. Dommage!

    L'an dernier, j'ai interrogé le Muséum de Paris via un ami entomologiste mais, c'est curieux, personne n'a pu me renseigner ;

    J'ai constaté l'apparition de cette vermine l'année 2003 de la canicule dans mon jardin d'Enghien. j'habite maintenant Montmorency, et c'est la même chose.

    Très bonne soirée à toutes et à tous

    A très bientôt sur le site

    Dolly

    Posté par Dolly, 13 juil. 11 à 21:50 | | Répondre
  • Bonsoir j'ai moi aussi ces bêtes dans mon petit jardin, je souhaiterai savoir svp meme si vous êtes contre tous produits si la laque anti cafard fonctionne sur ceux la(intervention dune entreprise). Pourriez vous me dire si dans le cas ou ont les écrasent est ce qu'il se multiplient comme le cafard germanique? J'ai une immense phobie des cafards meme le mot phobie est tro faible pour m'exprimer, je vis dans cette maison depuis 7 ans et la c'est la deuxième année quils sont présents dans notre jardin et terrasse. Merci d'avance

    Posté par zaza, 14 juil. 11 à 01:18 | | Répondre
  • Chère Zaza

    il y a trois ans, j'ai fait appel à une entreprise de désinsectisation; la laque anti- cafards est efficace à l'intérieur, mais pas à l'extérieur, car au moment, j'avais posé la question au technicien.

    La pluie, les intempéries, tout cela rend inefficace le produit à l'extérieur .

    Pour moi aussi, le mot phobie est trop faible par rapport à ce que j'éprouve à la vue de ces saletés , je ne trouve aucun mot pour exprimer mon dégoût et ma répugnance ;

    Ne jamais écraser un de ces individus, j'ai appris qu'il libère
    des milliers d'oeufs .


    Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est l'insecte le plus vieux du monde, dont les oeufs résistent aux pires radiations .

    Ont peut éliminer l'insecte, mais pas les oeufs..........Il faut attendre pour cela les éclosions.

    Le produit dont j'ai parlé plus haut est super efficace contre l'insecte, mais je crois qu'il n'est plus commercialisé, comme
    .

    il était prévu pour les cultures, il ne dégradait pas la végétation .

    J'espère que tous ensemble, nous allons peut-être trouver une solution qui va nous permettre de profiter à nouveau de notre jardin, ils ne nous auront pas !!!!!!!!

    Bonne journée et surtout à très bientôt

    DOLLY

    Posté par Dolly, 14 juil. 11 à 15:56 | | Répondre
  • Bonjour à tous,

    J'habite en appart', au 3éme étage. Très remontée [Diablo], car en moins d'une semaine, j'ai trouvé 3 de ces spécimens, très vivants, chez moi, je viens de foncer chez la gentille gardienne de la résidence, qui est elle, en pavillon. Et là, surprise, elle, en est carrément envahie !!!

    Inutile de vous dire qu'elle a déjà contacté le service de désinsectisation, car elle les aime autant que nous ! [Diablo]

    Résultats des courses, ces screugneugneux de sales bêtes, se multiplient, vitesse grand V, grâce au réchauffement climatique, depuis 2 / 3 ans. L'entreprise ne peut effectivement pas traiter. Vous l'avez tous dit, ce sont des bucoliques... Nous voilà donc, condamnés à nous débrouiller tous seuls !

    J'ai beau me dire, que ce sont de "gentils" cousins, des détestables cafards... ça ne passe pas bien...[Pleur]

    Posté par eauceane, 20 juil. 11 à 16:37 | | Répondre
  • Moi aussi, j ai des Ectobius Pallidus plein mon jardin, et apparement aucun predaeur pour entraver la proliferation. Je vais tenter le purin d ortie.

    Posté par Every1, 25 juil. 11 à 21:48 | | Répondre
  • Bonjour à tous sur ce blog très intéressant. Comme la plupart d'entre vous j'ai moi aussi (en Savoie) constaté l'apparition de ces insectes pas très sympathiques dans mon jardin, et ce, depuis deux ans. Cette année, ils semblent plus nombreux, et comme les cigales qui remontent jusqu'à chez nous, il fort probable que cela soit dû au réchauffement planétaire (vivement la prochaine glaciation!). Pour ma part, je n'ai réellement constaté d'intrusions dans ma maison (cependant équipée de moustiquaires).

    Posté par Malak, 28 juil. 11 à 10:32 | | Répondre
  • grace a votre site , l'identification a était faite , merci car contrairement au commentaire habituel , je m’inquiétais sérieusement de les voire chaque années dans mon jardin et PAS dans la maison ! [Oups]
    "mince , si meme les cafards la fuit ,j'imagine que je ferais mieux de les suivre ..." mais ouf , maintenant je sais qu'ils préfèrent mon jardin , et non pas que ma maison est toxique [Zen]

    Posté par marine, 29 juil. 11 à 14:13 | | Répondre
  • Oups moi aussi, depuis cette année seulement, invasion de cafards des jardins ; ils ont squatté mon abri de jardin, puis ma boite à lettres et maintenant j'en trouve partout : dans mes rosiers, mes fraisiers et ce matin dans la citronnelle. Un ou deux ont testé de rentrer dans la maison, mais un ou deux seulement et avec tout ce que je viens de lire je suis un peu rassurée.[Yes]

    Posté par marie91, 15 août 11 à 11:14 | | Répondre
  • Bonsoir,

    Merci tout d'abord pour la qualité de l'information.
    Pas de doute mon jardin en est envahi. Ce soir nous pouvons parler de l'apothéose de l'invasion.
    Curieusement j'ai coupé mon cerisier cette après midi.
    Des dizaines grouillent et j'en ai retrouvé dans le berceau de mon nouveau né en dinant ce soir dehors. L'horreur.
    Toute solution et même si elle doit être hautement chimique sera la bienvenue.
    demain je tonds, j'enlève les mauvaises herbes (sur 400 m² ça va être long) et je coupe tout ce qui dépasse.

    Je pense même à alerter les services publiques en me rendant à la mairie. Je dis peut être cela sous le coup de l'émotion mais bon pourquoi pas...

    Pour corroborer les précédents messages, nous en avons retrouvé quelques unes chez nous en début d'été, surpris tout de même de n'en trouver que dans le salon et jamais dans les pièces d'eau. Cependant, sans hésitation aucune,nous nous sommes rués sur le goliath gel. Nous étions censés l'appliquer demain. Nous le ferons tout de même mais sans y croire et en privilégiant les contours de fenêtre.

    Bonne nuit et à suivre

    Rob

    Posté par Rob, 16 août 11 à 23:02 | | Répondre
  • oh c'est tout simplement horrible !!!! Je viens de tomber sur ce site. En un sens ca me rassure, car j'ai ces petites bèbètes et je sais donc qu'il ne s'agit pas de vrais cafards. Et d'un autre coté, je ne suis pas du tout rassurée quand je vois qu'ils prolifèrent d'années en années et qu'il n'existe pas de vrais moyens de les anéantir... Moi je suis en appartement, et ils habitent sur ma terrasse. Terrasse qui a une "réserve" d'eau en dessous les dalles, je ne sais pas comment ca s'appelent ce type de terrasse mais c'est de la merde. Expo bien chaude puisqu'au soleil dès 11h/12h, et donc bien humide avec cette réserve en dessous les dalles. De plus, j'adore les plantes, donc j'ai ai plusieurs sur cette terrasse... j'en ai retrouvé sur l'hibiscus et l'arum en plein jour. Ma terrasse est située en plus sur la salle de bain, la cuisine et le salon. J'en ai retrouvé 3 dans la cuisine. J'ai une trop forte proximité avec cette terrasse accolée avec l'appart et ne peux faire autrement que de subir... !!! J'en vois de plus en plus. Et je sens que ca va être de pire en pire avec les années. Je n'arrive pas à m'en débarrasser, et mon réflexe est de les écraser car impossible pour moi de la prendre dans un sopalin vivante !!!!! ou de la laisser grouiller. AU SECOURS !!!! Ca me gratte rien que d'y penser !

    Posté par méli, 24 août 11 à 15:58 | | Répondre
  • Méli, ne les écrase surtout pas, car ils lâchent tous leurs oeufs, lorsque tu fais cela. Moi, j'ai adopté la technique suivante, un p'tit coup de bombe insecticide, ça les handicape suffisamment, récupération sur un morceau de papier, et transfert direct pour la noyade ! [Clin d oeil]

    Bonne journée à tous !

    Posté par eauceane, 26 août 11 à 10:46 | | Répondre
1  2  3    Dernier »
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil