Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Des guêpes utiles prédatrices d'insectes et de chenilles

Guêpe poliste papetière
Polistes nimpha

( Christ 1791)

Polistes bischoffi

Le saviez-vous

L'identification de ces guêpes est compliquée ! 

Il existe en France plusieurs espèces de Polistes - Polistes dominula, P. nimpha, P. gallicus, P. bischoffi, P. biglumis,... - dont les critères d'identification se situent au niveau du clypéus (jaune, avec une bande noire, noir ou jaune dominant) et du dernier tergite (jaune ou noir) avec des différences entre les mâles et les femelles; Il faut observer ensuite le dessus des antennes partiellement noires jusqu'au 3ème article ou jusqu'à l'apex, ou encore seulement assombri,... Toutes ces caractéristiques font d'ailleurs l'objet de discussions et de copieux échanges sur certains forums comme sur celui de Insectes.org par exemple.
Avec l'aide de Alain Ramel (Le monde des insectes) que je remercie, la guêpe des photos de cet article est probablement une "Polistes nimpha" femelle.

Carte d'identité :

Hyménoptère de la Super-famille des Vespoidea, Famille des Vespidae, sous/Famille des Polistinae.
Envergure : 14 à 16 mm. Les mâles sont légèrement plus petits que les femelles. 
Les antennes brun-jaune de cette poliste présente un noircissement au dessus du flagelle.
Les joues sont jaunes, le clypéus jaune est traversé par une bande noire.
Ailes étroites avec deux rangées de cellules.
Abdomen sans pubescence, effilé noir avec des anneaux jaunes.
Le premier segment abdominal est fusionné au thorax par un net rétrécissement.
Le dos du thorax est marqué de huit taches jaunes en forme de virgule sur fond noir.
En vol, ces guêpes laissent pendre leurs longues pattes arrières.

Polistes-bischoffi-2

Habitat : Les polistes se rencontrent d'avril à septembre aussi bien en pleine nature qu'en milieu urbain. Ces insectes sont tout aussi piqueurs que les autres guêpes, peut-être moins agressives. 
Ces guêpes construisent leur nid pédonculé en papier mâché suspendu à une branche ou sous un avant-toit, toujours à l'extérieur.
Seule les femelles fécondées passent l'hiver.

Régime : La nourriture des larves apportée par les adultes est faite de mouches, chenilles et d'autres insectes qu'ils chassent en vol. Les imagos, comme les autres guêpes à papier, se nourrissent du nectar des fleurs et d'autres liquides sucrés. 


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , - Commentaires [0] - Billet édité le 24 août 16 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Des guêpes utiles prédatrices d'insectes et de chenilles

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil