Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Les tiques, des mini-vampires vecteurs de maladies...

Tique
Ixodes ricinus

(Linnaeus, 1758)

Ixodes ricinus (Photo source Flickr)

Carte d'identité :

Synonymes : Tique du mouton, Tique du chien, Acarus ricinus,...
Arachnide hématophage de la sous-classe des Acarien (Acari) de la famille des Ixodidae.
Les tiques adultes ont, comme toutes les arachnides, 4 paires de pattes. Elles sont dotées de cellules servant à détecter des odeurs.
Une plaque dorsale appelée scutum protège le corps de l'animal des chocs et de la dessiccation. Le scutum couvre entièrement le corps du mâle tandis que celui de la femelle n'est recouvert que partiellement.
Les tiques sont dépourvues d'yeux, ce sont des photorecepteurs qui lui permettent d'évaluer la luminosité.

Habitat :
Elles vivent à proximité du sol, sur des espaces herbacées, parfois sur des branches basses; elles affectionnent les bois fortement humides jusqu'à 1200 m d'altitude voire plus et fuient les lieux trop secs.
Les tiques ont une large distribution géographique et sont présentes dans toute l'Europe, en Russie et même en Afrique du Nord. Jadis, la présence des tiques était importante dans le Sud, mais désormais elle est tout aussi développée au Nord.

Regime : 
Présentes partout en France, il existe 37 espèces de tiques parmi lesquelles Ixodes ricinus est celle qui est l'auteur de morsures sur l'homme dans 9 cas sur 10 et ce, quelque soit son stade de développement. Toutefois, cette même Ixodes ricinus  - très bien équipée pour se nourrir du sang de ses hôtes sans se faire remarquer - se nourrit aussi sur plus de 300 espèces hôtes différentes : Mammifères, oiseaux, reptiles,...

Les tiques sont actives de mai à septembre, quand les températures se situent entre 7 et 25°C. Elles pratiquent l'affût en montant jusqu'à 1,50 m au sommet d'herbes, de ronces ou de fougères où le taux d'humidité est plus élevé. Ainsi postées, elles tendent leurs deux pattes antérieures pour agripper la toison ou les vêtements de l'hôte passant à sa portée. En fait, ce qui permet aux tiques de s'accrocher est un réflexe provoqué par un organe sensoriel dit de Haller, qui détecte la chaleur, l'hygrométrie, les phéromones, le CO2,... et quelques autres substances exhalées par les différents hôtes. 

Une fois sur son hôte, la tique s'installe dans un endroit du corps de ce dernier bien vascularisée et difficile à atteindre lorqu'il fait sa toilette pour ne pas être dérangée. Chez les chats ou les chiens, c'est généralement autour du cou, derrière les oreilles et dans le dos. La tique s'ancre solidement à l'aide de son hypostome (ou rostre) dans la chair de sa victime; ses chélicères injectant simultanément un anesthésiant, peuvent découper l'épiderme de son hôte sans provoquer de douleur. La tique peut alors pomper lentement du sang.

Développement et cycle de vie :
De l'œuf, naît une larve minuscule quasi-invisible à l'œil nu. Après s'être accrochée sur un hôte, la larve se gorge très lentement de son sang - ce repas monstrueux peut durer de trois à sept jours - décuple son poids, puis elle se laisse tomber sur la terre pour digérer et faire sa première mue en une nymphe de 1 mm à jeun. 
Après un deuxième repas pris sur un autre hôte pendant 12 à 24 heures, décuplant encore son poids, mesurant jusqu'à 2 mm, la nymphe se laisse tomber à nouveau au sol pour muer. La tique adulte mesure alors entre 3 et 4 mm.
Après l'accouplement qui peut durer une semaine - généralement sur l'hôte - la femelle doit une dernière fois se gorger de sang jusqu'à prendre la taille d'un petit-pois.
Le cycle de vie de la tique se déroule normalement sur 3 ans en zone tempérée, mais il semble que ces dernières années, ce cycle se soit réduit à un an.

Le saviez-vous

Une piqûre lourde de conséquences !

La tique a des glandes qui sont capables d'éliminer l'excès d'eau ingérée, de concentrer les éléments dont elle a besoin dans le sang et de régurgiter les fluides inutiles pour les réinjecter dans sa proie.
Ces fluides (sucs) peuvent être porteurs d'une trentaine d'agents pathogènes différents : virus, bactéries ou protozoaires.
Les tiques peuvent ainsi transmettre la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme, reconnue maladie professionnelle), être à l'origine d'encéphalites, de la tularémie, de rickettsiose, d'arbovirose, etc.

La maladie de Lyme
La maladie de Lyme, ou " borréliose de Lyme ", est une maladie bactérienne ( zoonose et parasitose) qui touche l'être humain et de nombreux animaux. La bactérie responsable de l'infection est une borrélie, et plus précisément Borrelia burgdorferi...  https://fr.wikipedia.org
Lyme, l'épidémie silencieuse
Les piqûres de tiques peuvent-elles être dangereuses pour l'homme ? Aujourd'hui, la réponse est sans conteste oui. La maladie de Lyme tire son nom de la ville de Lyme dans le Connecticut (USA) où elle a été identifiée dans les années 70.
http://france3-regions.francetvinfo.fr
Maladie de Lyme : une maladie aussi grave que négligée
La maladie de Lyme est une maladie générale d'origine infectieuse et potentiellement grave. Cette infection est secondaire à la transmission d'une bactérie lors d'une morsure de tique et peut, en effet, devenir chronique.
http://www.pourquoidocteur.fr

 

Femelle après son repas (Photo source: Flickr)
Femelle après son repas (Source: Flickr)

Au total, elle peut prendre jusqu'à 300 fois son poids en sang. Elle pondra entre 1000 et 2000 œufs avant de se dessécher et de mourir. Les larves éclosent 8 semaines plus tard en moyenne. Le mâle quant à lui ne se nourrit pratiquement pas ou rarement et très peu.

Le saviez-vous

Quelle est la bonne tactique anti-tique ?

• Pour vos balades dans la nature, habillez-vous avec des vêtements clairs qui vous permettront de voir les tiques le cas échéant. Mettez des chaussures fermées.
• Il est recommandé de marcher au milieu des chemins en évitant de se frotter à la végétation.

• Il existe en pharmacie des répulsifs dont vous pouvez vous imprégner qui peuvent réduire les risques de moitié.
• Pour vos animaux de compagnie, un traitement antiparasite contre les puces et tiques (collier, pipette, spray...) suivi préventivement toute l'année les protégera.
• Après une sortie, une fois chez vous, inspectez tout votre corps pour vérifier que vous n'avez pas de tiques sur vous. 
• Si vous avez un chat ou un chien qui se promène souvent à l'extérieur, prenez l'habitude d'inspecter régulièrement son pelage. Il est recommandé d'enlever les tiques le plus vite possible.

Comment s'en débarrasser ?

• Pour ôter une tique, utilisez de préférence un crochet tire-tique, sinon utilisez une pince à épiler en vaillant à bien saisir la tête de l'acarien, à ne pas presser sur le corps et la faire régurgiter. Passez la pince à tique entre l'épiderme de la victime (animal, homme,...) et la tique en la faisant tourner doucement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
L'utilisation de chloroforme est à proscrire car en endormant la bestiole, son rostre se resserre par réflexe.
Une fois la tique enlevée, ne l'écrasez pas, noyez-la dans de l'eau de Javel ou brûlez-la par exemple.


• Si une rougeur importante de la peau - un anneau de 5 cm de diamètre autour de la morsure - persiste trop longtemps, accompagnée de fièvre et de douleurs, consultez votre médecin traitant.

  


Catégorie: LES ARACHNIDES - Tags: , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 09 janv. 16 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les tiques, des mini-vampires vecteurs de maladies...

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil