Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Des pucerons liés à la présence des bouleaux...

Puceron du Bouleau
Euceraphis sp.
(Walker, 1870)

Forme ailée de Euceraphis sp. (en automne)

Il y a deux espèces très proches du genre Euceraphis : Le Puceron du Bouleau pendula - E. betulae (Koch, 1855) et le Puceron du Bouleau pubescent - E. punctipennis (Zetterstedt, 1828) dont la distinction entre les deux n'est véritablement possible que par l'observation au microscope. J'en resterai donc ici à Euceraphis sp.

Carte d'identité :
Hemiptère de la Famille des Aphididae.
La taille du corps mesure entre 3 et 4 mm
Les femelles vivipares ailées sont d'une couleur verte et couverte d'une cire blanc-bleutées. 
Les antennes sont plus longues que le corps, 
Les pattes sont longues
Le dessus de l'abdomen peut avoir des taches noires sur les tergites abdominaux 4 et 5. Ces bandes transversales sombres sont présentes au printemps et en automne chez E. betulae alors qu'elles sont toujours absentes au printemps chez E. punctipennis.
Les mâles ailés sont similaires aux femelles vivipares.
Notez que les individus qui viennent de mués peuvent être pâles et non recouverts de cire.
Les immatures sont de couleur verte avec de courtes cornicules pointes noires à peine visibles.
Les ovipares aptères sont d'une couleur jaunâtre à brun avec des marques sombres sur le dos de l'abdomen.

Forme ovipare aptère Euceraphis sp. (en automne)

Forme ovipare aptère Euceraphis sp. (en automne)   Forme ovipare aptère Euceraphis sp. (en automne)

Régime : Ces pucerons se nourrissent essentielllemnt de la sève de leur plante hôte et produisent beaucoup de miellat et par voie de conséquence de fumagine sur les feuilles.

Forme ailée Euceraphis sp. (en automne)

Reproduction : Ces espèces hivernent à l'état d'œuf dans les pousses de bouleau. L'éclosion se produit au printemps et les larves se développent en petits groupes sur les feuilles toutes jeunes de l'arbre hôte. Cette génération devient adulte vers fin mai, début juin. Les pucerons très actifs vivent curieusement isolés, le plus souvent sous les feuilles des bouleaux (Betula) et les femelles vivipares ailées vont se reproduire par parthénogénèse. Mais de septembre à novembre, le mode de reproduction devient sexué et les femelles vont pondre leurs œufs dans les rameaux des bouleaux. Ces œufs sont capables de résister aux rigueurs de l'hiver avant que le cycle se renouvelle au printemps.

Forme ailée Euceraphis sp. (en automne)

Forme ailée Euceraphis sp. (en automne)

 °°°0°°°

Autre espèce proche également inféodée aux Bouleaux

Callipterinella calliptera
(Hartig, 1841)

Callipterinella-calliptera

Hémiptère, Famille des Aphididae, Sous-Famille des Calaphidinaetribu des Calaphidini
La longueur du corps des aptères comme ci-dessus est de 1,5 à 2,5 mm.
Plantes hôtes : Bouleaux (Betula pendula, Betula verrucosa,...)
Reproduction : Même cycle que Euceraphis betulae et Euceraphis punctipennis (voir ci-dessus)


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 15 nov. 14 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Des pucerons liés à la présence des bouleaux...

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil