Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 510 abonnés

Qui sont ces papillons qui menacent nos palmiers ?

medical_0123
SOS Plante malade

Papillon du palmier
Paysandisia archon

Papillon du palmier • Paysandisia archon (Source Flickr)

Observations :

Depuis le milieu des années 1990, les palmiers notamment ceux de notre littoral méditérannéen sont menacés par les larves d'un papillon venu d'outre atlantique avec des palmiers importés d'Argentine en Espagne. Les larves se nourrisent des jeunes pousses de palmes et creusent des galeries dans les palmiers auxquels elles peuvent causer des dégâts considérables. Les palmiers infestés subissent un déssèchement qui peut conduire à leur dépérissement complet.

Carte d'identité :

Lépidoptère diurne originaire d'Amérique du Sud (Uruguay, Paraguay, Argentine, Brésil) de la Famille des Castniidae.
Envergure : de 9 à 11 cm, les femelles étant plus grandes que les mâles.
Ailes antérieures dont la couleur générale beige-bronze le rend difficile à voir lorqu'il est posé, ailes repliées.
Ailes postérieures rouge-orangé marquées de bandes noires ponctuées de taches blanches.
Abdomen de la même couleur que les ailes antérieures, celui de la femelle est prolongé par un ovipositeur.

Période de vol :
En été, de juin à septembre,  ils sont actifs aux heures les plus chaudes de la journée

Plantes hôtes :
Les femelles fécondées pondent une centaine d'œufs sur le feuillage des palmiers.
Les chenilles blanchâtres se développent pendant un an au cœur de différentes espèces de palmiers, notamment les Phoenix canariensis (Dattiers des Canaries), les Chamaerops et les Trachycarpus fortunei (Palmiers de chine),... les plus utilisés comme arbres d'espaces verts en France mais aussi comme plantes ornementales d'intérieur. Elles peuvent mesurer jusqu'à 9 cm de long et 10 mm de diamètre. Elles se nourrissent voracement des tiges et des jeunes pousses de l'arbre et creusent au cœur même des palmiers des galeries de 20 à 30 cm de long.
Le moment de la nymphose venu, la chenille construit un cocon composé de brins de fibres de palmier agglomérés avec de la soies. La métamorphose dure de 40 à 70 jours avant l'émergence du papillon.

Phoenix canariensis • Dattier des Canaries

La lutte contre ce papillon est obligatoire :

Si dans leurs pays d'origine, la population de ces papillons est régulée et minimisée par des prédateurs et des parasites naturels rendant moins dramatiques les dommages causés aux palmiers, ce n'est pas le cas en France et en Europe. Aussi, une détection précoce est indispensable pour sauver un palmier et ses voisins.

Le saviez-vous

Comment lutter ?

(Source du 10 juin 2014 Plantes du Sud - http://www.plantesdusud.com/ )

Si vous pensez avoir repéré un palmier infesté, ou tout un foyer, appelez le Service régional de l’alimentation et la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles afin de prendre les mesures adaptées dans les plus brefs délais. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre mairie, seule une lutte collective peut permettre de venir à bout des nouveaux parasites qui représentent une menace mortelle pour de nombreux palmiers.

Des mesures prophylactiques sont recommandées :
  • Vérifier l’état sanitaire des plantes au moment de l’achat,
  • Broyer et brûler les déchets de taille,
  • Détruire et brûler les palmiers morts infestés,
  • Pose de filets anti-grêle blancs en cas de forte contamination pour éviter l’extention du foyer sur les palmiers sains,
  • Protéger les blessures et les plaies de taille avec un mastic.
  • L’INRA de Montpellier a mis au point un Biopalm, film collant à pulvériser sur les feuilles récentes et qui dissuaderait les femelles de pondre.
Quels traitements chimiques ?
  • Par application d’un insecticide systémique, perfusé dans le stipe, qui permet au produit d’être véhiculé par la sève brute jusqu’aux feuilles. Les larves meurent en l’ingérant. Il convient de couper les inflorescences pendant la période de traitement pour éviter de tuer les insectes pollinisateurs,
  • Par pulvérisation d’un insecticide de contact pour tuer le papillon, mais il est difficile de cibler la période exacte pendant laquelle évolue cette forme libre du parasite.
  • Dans tous les cas, bien demander conseil en magasin pour acheter les produits homologués pour ces usages sur palmiers.
  • Sur les palmiers âgés, donc très hauts, il convient de faire appel à un professionnel équipé et formé pour appliquer ces traitements.
Quels traitements biologiques ?

Des essais sont en cours, l’efficacité n’est pas toujours bien établie, mais surtout il peut être difficile pour le jardinier amateur de mettre en oeuvre et de suivre ces traitements, il est préférable de faire appel à un professionnel agréé et le coût financier est à considérer.
   

A voir ailleurs sur le web

Les pattes de la séduction du papillon palmivore, Paysandisia archon
Des chercheurs de l'Inra, du Cirad et du CNRS ont fait une découverte inédite chez le papillon qui ravage les palmiers : la présence d'une phéromone sexuelle émise par le mâle au niveau de sa patte. Découverte qui bouleverse les connaissances sur Paysandisia archon et ouvre des perspectives prometteuses en matière de lutte intégrée contre ce ravageur. (Mise à jour du 14/06/2013)
http://presse.inra.fr

Catégorie: LES PAPILLONS - Tags: , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 15 sept. 14 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Qui sont ces papillons qui menacent nos palmiers ?

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil
  • Arboretums
  • Art-Culture-Nature
  • La-faune
  • La-flore
  • Le-ChampignOscope
  • Jardins-remarquables
  • Le-Jardinage
  • Le-Pense-jardin
  • Les-Minéraux
  • Réserves-naturelles
  • Voyages

Logo-AAAE

Feuille-1
Feuille_2
Feuille_3