Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Le déclin préoccupant des abeilles expliqué en 3 minutes

Une vidéo qui veut rappeller à tous, avec des images simples,
l’enjeu écologique de la cohabitation entre l’homme et son environnement.


Le déclin des abeilles expliqué en 3 minutes by Le Monde.fr

Observé depuis les années 1990, le déclin des abeilles inquiète de plus en plus. Chaque hiver ce sont parfois jusqu'à 35 % des colonies qui disparaissent. Cette hécatombe trouve certes de multiples origines, mais les plus importantes sont bien humaines. Explications dans cette vidéo.

Abeille

Les abeilles domestiques ou sauvages sont considérées comme des espèces sentinelles, leur état de santé est un indicateur de la qualité de leur environnement. Si elles venaient à disparaitre, les équilibres alimentaires (fruits et légumes) seraient profondément modifiés. L'Institut Technique et Scientifique de l'Apiculture et de la Pollinisation ( ITSAP) rapporte qu'un étude de l'INRA arrive à la conclusion que si l'être humain devait réaliser la pollinisation à la place des abeilles et des autres pollinisateurs, le coût péserait plus de 150 Milliards d'€uros. Ça donne à réfléchir !


Catégorie: • ENVIRONNEMENT - Tags: , , , - Commentaires [3] - Billet édité le 08 août 14 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Le déclin préoccupant des abeilles expliqué en 3 minutes

    Bonjour
    Merci pour cette vidéo c'est bien triste je fais de la macro et j'aime beaucoup photographier les abeilles!!!

    Posté par dam72, 08 août 14 à 14:14 | | Répondre
  • Premièrement il est faux de dire qu'il est partout dans le monde, règle générales ce sont les pays relativement nordique qui sont les plus touché. Avant paisiblement épargné par certains parasites il y a présentement une crise sanitaire sans précédant chez les abeilles (crise sanitaire = multiples épidémies, c'est pas une question de propreté)

    Bien que l'on cite le cas américain il se produit toujours autant de miel aux états-unis d'avant le début du CCD, c'est préalablement au CCD que la production de miel aux usa a diminué.

    Il est aussi totalement faux de dire que le varroa, le nosemea ou que les loques font moins de dégats que les néonicotinoides. Des statistiques présentes chaqu'un de ceux-ci sont la cause de plus de mortalité d'abeilles que les pesticides. Il y a beaucoup d’hypothèses qui disent le contraire, surtout qu'ils diminuraient la résistance a d'autres facteurs, mais le problème c'est que lorsque l'on sort des zones ou ces pesticides sont utilisé l'effondrement reste trop semblable pour pour confirmer ces hypothèses.

    Posté par Nicolas, 02 oct. 16 à 16:48 | | Répondre
    • Cette vidéo et cet article date d'août 2014, il est clair que depuis les choses ont dû évoluer plus ou moins pour les abeilles à travers le monde et les études menées aboutissent sans doute à de nouvelles conclusions, ces dernières n'étant pas à l'évidence définitives. Les causes sont multiples, les solutions soumises aux lobbys politico-économiques qui sont hélas autant de freins.

      Posté par Patrick L, 02 oct. 16 à 20:40 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil