Haut

newsletter-du-JardinOscope
Logo_2006




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Impressionnant, c'est l'un de nos plus grands hyménoptères

Sirex géant
Urocerus gigas
( Linnaeus, 1758 )

Sirex géant • Urocerus gigas

Carte d'identité :
Hyménoptère, sous ordre des Symphytes ou "mouches à scie" plus couramment appelées Tenthrèdes, de la famille des Siricidae.
Taille : De 20 à 40 mm, les mâles étant communément plus petits.
Son absence de taille, son abdomen cylindrique étant relié au thorax sur toute la largeur, doit faire vite oublier son air de frelon (même s'il vaut mieux y regarder à deux fois). A savoir que les Sirex géants sont sans danger pour l'homme puisqu'ils ne piquent pas.
Au repos les ailes membraneuses sont ramenées le long de l'abdomen.
Le mâle a le thorax bleu-noir, l'abdomen orangé se terminant par une pointe bleue-noire.
La femelle a l'extrémité de l'abdomen qui se termine par une longue tarière ou oviscapte égal au tiers de la longueur totale de l'insecte.
Entre les 2 yeux à facettes présence de 3 ocelles (yeux rudimentaires).
Antennes filiformes finement denticulées.

Urocerus gigas • Syrex géant
Les larves apodes de 20 à 30 mm de long, xylophages, rongent le bois en creusant des galeries de 10 à 25 cm de long dans diverses espèces d'arbres dépérissants, ainsi que dans le bois abattu et dans les charpentes de résineux uniquement, ce qui classe cet insecte parmi les nuisibles.
Après métamorphose, les adultes doivent creuser leur galerie vers la sortie avec leurs puissantes mandibules pour émerger entre juillet et septembre. Les mâles voient le jour les premiers et s'empressent de féconder les femelles.
Les femelles, à l'aide de leur tarière, percent des trous de 20 à 30 mm de profondeur pour les plus grosses - l'opération durant une dizaine de minutes. C'est pendant le lent retrait de la tarière que la femelle pond ses œufs, jusqu'à 500 en plusieurs dépôts en inoculant en même temps des spores de champignons (Stereum sp.) indispensables au développement des larves.
La durée de vie des imagos femelles est de l'ordre de sept jours, celle des mâles est inférieure alors que le cycle global depuis la ponte varie de quelques mois à trois ans selon l'humidité du bois.


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 15 juil. 13 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Impressionnant, c'est l'un de nos plus grands hyménoptères

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil