Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Les roselières du Loiret à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin...

Balade printanière...
Une remarquable biodiversité retrouvée

Sentier-du-Loiret-St-Hilaire
Chemin rive gauche du Loiret à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin

Oiseau-tuteur-300Un phénomène naturel rare :

Le Loiret, le plus court affluent de la Loire - 12 km - prend sa source principale au cœur du Parc Floral d'Orléans. Longtemps son origine resta une énygme... ce n'est qu'en 1865 qu'on compris le phénomène : Le Loiret est une résurgence "karstique" de la Loire. Après une circulation sur environ 14 km dans des galeries souterraines, les eaux ressurgissent à 7 m de profondeur au lieu dit du "Bouillon", appelé ainsi du fait du bouillonnement des eaux.
Les eaux du Loiret abritent une faune dont la richesse s'explique en partie par l'existence de cette résurgences, relativement chaude en hiver et fraîche en été comparativement à d'autres cours d'eau. La mosaïque d'habitats qu'offre le Loiret, permet à de nombreuses espèces dd s'y épanouir.

Colverts-et-couvaison
Pendant que Dame Colvert couve, le mâle reste prés d'elle !

Foulque-macroule-2
Foulque macroule

Couvaison-du-cygne   Oeufs-de-cygnes-dans-le-nid
Ce cygne tuberculé (Cygnus olor) couve deux gros œufs

Cygne-femelle

Cygne-en-couvaison
Chaque couvaison au sein de la roselière dure environ 36 jours,
la période de reproduction s'étalant de mars à mai.

Roselière-du-Loiret   Couvaison-2

 

                                    Les roselières du Loiret

Dans les années 1960, afin de faciliter l'écoulement des eaux, des opératlons de recalibrage ont été réalisées sur les rivières de France. Sur le Loiret, les modifications profondes du cours d'eau ont entrainé de lourdes conséquences sur la faune, les circulations de l'eau et la végétatlon. Les roselières qui le bordaient ont été détruites. En 1985, l'Association pour la Protection du Site de la rivière du Loinet (APSL), recréait deux des anciennes roselières qui s'étendent aujourd'hui le long des berges de la rivière, en aval du pont Saint-Nicolas de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, au lieu-dit "Terre Blanche".
Une roselière est une formation végétale dominée essentiellement par le Roseau. Elle vit les pieds dans l'eau et la tête au soleil. Avec l'éveil du printemps, les premières tiges frémissent dans le vent. En automne, les graines des roseaux se dispersent pour coloniser d'autres espaces. Grâce à leurs racines souterraines, les rhizomes, les roseaux peuvent s'étendre de proche en proche sur les berges de la rivière.

Invertébrés-aquatiques
Liste-invertébrés-aquatiques 
La roselière est importante pour l'équilibre entre la terre et l'eau. Elle protége les berges de l'érosion et filtre les pollutions qui la traversent. De nombreux sédiments viennent également s'y déposer.

Divers oiseaux y trouvent refuge, notamment en période de migration et de nidification. Certains petits invertébrés aquatiques dépendent de la présence de ces roselières et des habitats qu'elle offre. Ces invertébrés aquatiques qui sont des insectes, des crustacés, des mollusques ou des vers, sont un maillon essentiel de la chaine alimentaire de la rivière. Caractéristiques de la qualité du milieu où ils vivent, ils sont de bons indicateurs de l'état de santé du cours d'eau.

 

Couvaison
Vue d'ensemble du Loiret avant sa confluence avec la Loire
à la Pointe de Courpain

Cygne-noir-2

Le cygne noir • Cygnus atratus

Cygne-noir

Bergeronnette-grise
La bergeronnette, passereau migrateur, est de retour

Bergeronette-sur-barque   Foulque-macroule

Lapin-de-garenne
Un lapin de garenne sorti de son terrier

Mésange charbonnière
Une mésange charbonnière messagère du printemps !


Catégorie: • BALADES & ESCAPADES… - Tags: , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 08 avr. 12 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les roselières du Loiret à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin...

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil