Haut

newsletter-du-JardinOscope

Chaleurs estivales riment avec moustiques...!

Les Moustiques

Cartes d'identité :

Il existe plusieurs milliers d'espèces de moustiques ou assimilés à travers le monde; en France, 47 espèces sont référencées.

Les moustiques sont des Diptères de la Famille des Culicidae pour les plus communs qui comprend 4 sous-Familles principales: les Chaoborinae, les Anophelinae, les Aedinae et les Culicinae.
Les moustiques les plus fréquents dans l'hexagone appartiennent aux genres Aedes et Culex qui sont présentés ci-dessous dans cet article.
Ce sont des diptères, donc un seule paire d'ailes transparentes et repliées sur le dos au repos, la deuxième paire étant comme chez les mouches transformée en balancier.
Antennes longues et fines à plusieurs articles, plus ou moins plumeuses selon l'espèce surtout chez les mâles.
Les femelles ont une pièce bucale en forme de trompe rigide qui leur permet de piquer et de sucer.

Reproduction : Après avoir été fécondée, les femelles déposent leurs œufs à la surface d'eaux stagnantes. Des œufs naîtront des larves oblongues et velues, aquatiques qui vivront suspendues la tête en bas. Elles sont reliées à la surface de l'eau par un siphon traversé par deux petits orifices qui leur permettent de respirer (les stigmates). En cas de danger, elles se réfugient vers le fond en ondulant leur corps. Elles se nourrissent d'algues et de pollens mais carnassières très voraces elles sont capables de se dévorer entre elles.
Au bout de 2 à 6 semaines selon la température et l'espèce, les imagos émergent de l'eau.

Pendant les 6 à 30 jours de leur vie, les adultes goûteront pendant les nuits d'été au nectar des fleurs participant ainsi à la pollinisation.
Les mâles sont inoffensifs, par contre les femelles fécondées piquent les hommes ou les animaux à sang chaud car les protéines du sang sont nécessaires à la maturation de leurs œufs. La femelle peut doubler son propre poids en un seul repas sanguin. Pendant la piqûre, la femelle injecte de la salive anticoagulante qui provoque une réaction allergique inflammatoire plus ou moins importante selon les individus.

I. Moustiques du genre Aedes sp.
Famille des Culicidae, sous-Famille des Aedinae.
Taille 6 à 8 mm - abdomen brun-gris avec bandes transversales claires,
Ailes non tachées,
Pattes brunes non annelées,
Palpes plus courts que la trompe,
Chez la femelle, la trompe piqueuse et suceuse de sang est longue et rigide tandis que chez les mâles, leur longue trompe ne leur permet que de boire le nectar des fleurs.
Habitat: Les moustiques du genre Aedes vivent principalement dans les zones boisées et les prairies.

Moustique Aedes sp.
Moustique  Aedes sp. piqueur à l'abdomen dilaté, gorgé de sang - 6 à 8 mm

Moustique Aedes sp.   Moustique Aedes sp.

1.1. Moustique Aedes geniculatus (le plus commun des Aedinae)
Famille des Culicidae, sous-Famille des Aedinae.
Taille 5 à 7 mm - abdomen avec bandes transversales argentées.
Pattes sans anneaux avec les fémurs clairs à la base et une tache argentée aux genoux.
Palpes maxillaires nettement plus courts que la trompe (moins du tiers de la trompe).
Au repos, le corps parallèle au support forme un angle avec la trompe.
Les antennes du mâle sont très nettement plumeuses tandis que ses palpes maxillaires sont aussi longs que sa trompe terminée par des soies.

Moustique Aedes geniculatus

Moustique-Aedes-geniculatus

1.2. Moustique Aedes albopictus - alias "le moutique tigre"
Moustique originaire d'Asie, de la Famille des Culicidae, sous-Famille des Aedinae.
Taille : à peine 5 mm (plus petit qu'une pièce de 1 centimes d'Euro) - Abdomen noir effilé avec des bandes transversales blanches qui lui valent son surnom de "moustique tigre".
Le dos du thorax a deux bandes blanches parallèles caractéristique de l'espèce.
Les pattes sont ornées de plusieurs anneaux blancs.

moustique tigre - photo vigilance-moustiques.com/

Habitat : Les larves se développent dans tous les récipients plutôt sombre et de taille réduite, pouvant contenir de l'eau stagnantes ou croupissante: Coupelles sous les pots de fleurs, seaux, arrosoirs, bidons,...

Nuisance : Les femelles volent le jour jusqu'à quelques centaines de mètres autour des lieux de reproduction. Ces moustiques urbains peuvent piquer pendant la journée même s'ils se montrent particulièrement agressifs le matin et le soir tandis que nos moustiques traditionnels ont une activité plutôt nocturne.

Le saviez-vous ?Les moustiques tigres - Aedes albopictus - arrivaient en 1999 dans le midi de la France, ont rapidement colonisé le quart Sud-est du territoire; aujourd'hui, ils remontent de plus en plus vers le nord du pays et auront gagné tout l'hexagone d'ici à 2030 d'après les observateurs.
Outre ses piqures douloureuses, ce moustique est malheureusement réputé pour transmettre le virus tropical du Chikungunya ainsi que celui de la Dengue. Selon une publication de l'Institut de Veille Sanitaire du 11 juillet 2014, des chiffres indiquent une nette augmentation du nombre de cas de Chikungunya par rapport à 2013 (188 cas de dengue et 2 cas de chikungunya).

Du 1er mai au 11 juillet, 427 cas suspects ont été déclarés, mais 203 seulement ont été confirmés (51 cas de dengue, 148 cas de chikungunya et 4 cas de co-infection). Aucun cas autochtone n’a été déclaré (source InVS). On note une progression constante du nombres de cas importés.
(Source Vigilance-moustiques.com)

Département et année d'implantation du vecteur Aedes albopictus en France métropolitaine

carte_implantation_moustique_tigre

Mise à jour année 2017 (Source Institut de veille sanitaire)

II. Moustique commun Culex pipiens
Famille des Culicidae, sous-Famille des Culicinae.
Taille 4 à 6 mm - abdomen brun-gris avec bandes transversales claires, à l'extrémité souvent arrondie.
Thorax brun-roux arrondi au dessus.
Pattes brunes sont longues et non annelées,
Ailes non tachées et un peu plus longues que l'abdomen.
Les mâles ont les antennes plumeuses et épaisses alors qu'elles sont fines chez les femelles.
Palpes maxillaires plus courts que la trompe en particulier chez la femelle.
Au repos, le corps parallèle au support forme un angle avec la trompe.
La femelle peut piquer deux fois par semaine en été et une fois toutes les quinze jours en hiver pendant lequel elle entre diapause.
La femelle est capable de pondre tous les 2 ou 3 jours 100 à 200 œufs noirs et allongés qui forment un amas flottant à la surface de l'eau.

Moustique commun Culex pipiens   Moustique commun Culex pipiens
Moustique commun - Culex pipiens

Habitat : Les larves de Culex se développent dans toutes les eaux stagnantes : bouches d'égoûts, caves, vides sanitaires, bassins, piscines mal entretenues, bidons, récipients divers, mais aussi dans la végétation des bords de zones humides, à l'exclusion des étangs, des lagunes ou des plans d'eau naturellement fertiles. Elles mesurent jusqu'à 9 mm munies de soies en touffes ou éparses sur le siphon respiratoire.
Ces moustiques hivernent au stade adulte et produisent plusieurs générations par an.

Nuisance : Les femelles volent jusqu'à quelques centaines de mètres en milieu urbain et jusqu'à plus de 3 km autour des lieux de reproduction et se montrent particulièrement agressives la nuit à l'intérieur des habitations.

Le saviez-vous ?Comment les moustiques femelles repèrent-elles les humains ?

Ce sont leurs yeux et leurs antennes qui détectent dans un rayon de 50 mètres nos mouvements, la chaleur et le CO2 que nous dégageons par la peau :

  • La respiration : Les personnes qui émettent davantage de CO2 sont donc plus facilement localisées, ce qui explique que les enfants sont généralement moins piqués que les adultes.
  • Le groupe sanguin : Près de 85% des humains sécrètent un signal chimique par la peau qui révèle leur groupe sanguin. Or, les moustiques sont capables de détecter ce signal. Selon une étude, les moustiques auraient une très nette préférence pour les sujets du groupe O (85%) puis dans une moindre mesure pour ceux des groupes B et A (46%).
  • La transpiration : Les moustiques peuvent aussi détecter des substances présentent en quantités plus ou moins importantes selon les personnes dans leur sueur telles que l'acide lactique, l'acide urique et l'ammoniaque.

Comment s'en protéger ?

  • Les moustiques piquent avec facilité la peau nue. Il est conseiller de se vêtir d'un tissu assez épais et de porter des vêtements longs amples et clairs, ce qui est une précaution élémentaire dans les zones infestées.
  • L'usage d'une moustiquaire en tulle autour du lit est efficace pour éviter les piqûres de moustiques.
  • Des plantes odorantes comme le Thym-citron, la Mélisse, le Basilic à petites feuilles ou la verveine-citronnelle sont de bons répulsifs.
  • Les pélargoniums produisent une huile essentielle dont l'odeur de quelques gouttes sur l'oreiller repousserait les attaques de moustiques.
  • Vous pouvez aussi utiliser des diffuseurs d'extraits de plantes du commerce.
  • Utiliser des lotions pour la peau fabriqués à partir de principes actifs reconnus pour leur efficacité (Icaridine, Citriodiol,…)
  • Pour réduire la prolifération des moustiques, videz régulièrement les dessous de pots, contrôlez que l'eau ne stagne pas dans les gouttières, couvrir hermétiquement votre récupérateur d'eau de pluie, etc…
  • Les prédateurs naturels des moustiques comme les araignées, les grenouilles ou crapauds et les chauves-souris vous aideront dans votre chasse aux moustiques.

  • Évitez les insecticides de synthèses qui sont nocifs pour notre santé.
  • Evitez la désinsectisation totale avec des produits qui tueraient toutes formes de vie - aussi bien les moustiques certes, mais aussi les papillons, les fourmis, les abeilles et sans doute même les oiseaux.... ce "remède" chimique serait pire que le mal !

  • En cas de fortes fièvres, de douleurs articulaires ou musculaires, n’hésitez pas à consulter un médecin immédiatement.

Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 03 juil. 11 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Chaleurs estivales riment avec moustiques...!

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil
Logo_2006




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3