Haut

newsletter-du-JardinOscope





Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3

Rencontre du troisième type dans la garrigue Corse

Reduve des rochers
Rhynocoris erythropus

Reduve des rochers • Rhynocoris erythropus
Dans le Parc de Saleccia - Corse - août 2009

Carte d'identité :
Punaise terrestre ordre des Hémiptère, sous ordre des Hétéroptère, Famille des Reduviidae, sous Famille Harpactorinae.
Taille : 12 à 15 mm de long (hors antennes), le mâle est plus petit que la femelle.
Le premier article du rostre est noir, le scutellum est caractérisé par un trait jaune clair à blanc.
Les pattes ne sont pas annelées, seules les articulations peuvent présenter des traces noires.
Selon le milieu dans lequel elle vit, cette punaise peut avoir une couleur variable du jaune-roux à rouge,
L'abdomen est bordé de raies noires et jaune-vif.

Reduve des rochers • Rhynocoris erythropus  Reduve des rochers • Rhynocoris erythropus

Habitat : Friches, prairies fleuries, jardins du bord méditerranéen ou comme sur les photos, dans la garrigue en Corse.
Régime: Cette punaise se nourrit de divers insectes qu'elle chasse en restant à l'affût parmi les fleurs. Une fois capturée, il tue sa proie par intoxication venimeuse avec son rostre véritable arme empoisonnée.
A noter que la piqûre de cet insecte est douloureuse pour l'homme.


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , - Commentaires [1] - Billet édité le 29 octobre 2010 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Mangeoires à oiseaux à faire soi-même...

La tête de graines de tournesol à clouer sur un piquet coupé en biais, pour que l'eau puisse s'écouler, ou encore à suspendre à un fil de fer.

La boite à camembert distributrice de graines : Simple fond en bois rempli de grosses graines, recouvert d'un grillage fin et suspendu à un arbre.

La barquette en aluminium : abreuvoir (5 cm de profondeur maximum) rempli d'eau tiède, posée dehors, à l'abri d'un auvent ou sous un arbre, et surtout sans antigel ou gros sel dedans.

Mangeoire_noix_de_coco

La demi noix de coco, qui fera le plus grand bonheur des mésanges acrobates. Pas besoin de bricolage compliqué, sauf peut-être pour couper en deux la noix de coco. Reste ensuite à la suspendre.

Oiseau_tuteur_300Recette pour le mélange

Il faut faire fondre sans le cuire un corps gras non salé, de préférence du suif de bœuf ou d'agneau.
Versez-y en proportions égales des graines de chanvre, d'avoine et de tournesol.
Versez le mélange dans les divers contenants appropriés telles que la demi-noix de coco, un pot renversé, des boîtes de conserves recyclées, etc…


Le repas sur un plateau pour les oiseaux non acrobates comme les merles, les grives, les accenteurs, les pinsons... Il s'agit d'un simple plateau de bois cloué sur un piquet, sur lequel on dispose des graines ou du pain sec en miettes.

Le bouquet de chardons, récupérés dans les friches ou les terrains vagues, qui produisent une foule de graines savoureuses.

La mangeoire boite de lait découpée sur une face à 4-5 cm du fond. Faire de même sur les côtés et dégager une belle ouverture. A remplir de graines et à suspendre.

La bouteille plastique distributrice, dans laquelle une "fenêtre" est pratiquée (3 côtés seulement, le bas, la gauche et la droite). Rabattue vers le haut de façon à créer un "toit" et un accès pour l'intérieur de la bouteille. Cette fenêtre s'ouvre vers une réserve de graines...

Le petit pot de graisse de porc ou de mouton : A faire fondre au bain-marie en y ajoutant un mélange de graines variées pour oiseaux. Laisser la graisse durcir et démouler.

Le "self-piquet", avec des fentes garnies d'un mélange de graisse et de graines. C'est tout ! Pics épeiches et sittelles viendront certainement visiter cette mangeoire improvisée.

Pic épeichette  Sitelle torchepot

Variez les menus et multipliez les restaurants :

Pour être sûr de faire plaisir à toutes les variétés oiseaux qui passent l'hiver chez nous, il faut varier au maximum la nourriture: des mélanges de graines, des fruits, du pain sec...

Il faut aussi veiller à ce que tous puissent se restaurer convenablement, sans que ce soit toujours les mêmes qui profitent de votre générosité. Pour éviter ces bagarres, diversifiez les postes de nourrissage.

Pensez aussi à les protéger des chats, en installant les mangeoires hors de leur portée.

Enfin, ne les nourrissez que par grands froids ou par temps de neige.


Catégorie: LES OISEAUX - Tags: , - Commentaires [2] - Billet édité le 26 octobre 2010 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
  1