Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 480 abonnés

Une lueur dans la nuit sortant de nulle part…

Ver luisant
Lampyris noctiluca

Ver-luisant • Lampyris noctiluca (Femelle aptère)

Carte d'identité :

Coléoptère de la famille des Lampyridae.
Le ver luisant est un hôte de nos jardins qui se fait rare. Outre son charme nocturne, c'est un précieux auxiliaire du jardin, car c'est un grand consommateur d'escargots. Les larves de ces lucioles injectent un venin dans leur proie qui les liquéfie. Il ne leur reste plus qu'à boire paisiblement ce cocktail. Entre juin et juillet, une larve consomme un escargot tous les deux jours.

Le Ver-luisant (femelle) et l'escargot
Ver-luisant s'attaquant à sa pitance favorite: un escargot

Si vous en croisez à la nuit tombée, ne les dérangez pas, et évitez de tondre à cet endroit les jours suivants.
Les excès d’éclairage dans nos jardins, éblouissent les mâles qui ne seraient alors plus capable de repérer les femelles qui, à la saison des amours, les appâtent la nuit à grands coups de signaux lumineux en allumant sa lanterne sous-abdominale.

55269473  Ver-luisant (femelle) • Lampyris noctiluca (photo avec flash)

Le ver luisant est un insecte très populaire car il est toujours amusant et intrigant de voir le lumignon de la femelle briller lors d'une belle soirée d'été.
Cette bioluminescence est une lumière dite froide - ne dégageant pas de chaleur - qui résulte de l'oxydation enzymatique d'une graisse spécifique à cet insecte.

Ver-luisant • Lampyris noctiluca (Femelle aptère)

lVer-luisant • Lampyris noctiluca (mâle ailé)Le ver luisant n'a en fait rien d'un ver, le mâle a tous les attributs d'un coléoptère, notamment une paire d’élytres, tandis que la femelle ne ressemble en rien à un coléoptère car adulte, elle conserve son aspect larvaire. La femelle pond ses œufs dans l'herbe d'où en sortiront des larves semblables aux adultes. Leur cycle de vie court sur 1 à 2 ans car ces insectes sont "météo-dépendant"; les larves hivernent dans le sol.
Photo du mâle ci contre de André Lequet

 

Ver-luisant • Lampyris noctiluca (Femelle aptère)

Autres espèces :

La famille des lampyridae de ces précieux auxiliaires pour le jardin compte 4 genres : LamprohizaLampyris (le plus commun, objet de la fiche ci-dessus), Nyctophila et Phosphaenus et une luciole, Luciola. Les Lucioles se différencient par le fait que le mâle et la femelle émettent tous les deux de la lumière, tandis que chez les vers, seule la femelle aptère en produit pour attirer le mâle, seul capable de voler.


Mise à jour le 18 octobre 2014


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 20 juil. 10 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Une lueur dans la nuit sortant de nulle part…

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil

Stop-pesticides-de-synthèse
Nous voulons des coquelicots
Appel pour l’interdiction
de tous les pesticides de synthèse
www.nousvoulonsdescoquelicots.org/




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3