Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 477 abonnés

Le lucane souvent confondu avec le capricorne du chêne

Lucane
Lucanus Cervus

Carte d'identité:
Coléoptère de la famille des Lucanidae représentée en France par une dizaine d'espèces.
Les lucanes sont parmi les géants des coléoptères vivant plutôt dans les chênes et les châtaigniers.
Les mâles peuvent atteindre selon les espèces de 3 à 8 cm de long et portent des mandibules parfois énormes, qui leur valent le nom usuel de cerf-volant.

Lucane_male_2     Lucane_male
Mâle dressé, mandibules écartées en posture d'intimidation

Les femelles, plus petites, mesurent de 2,5 à 4 cm environ selon l'espèce. Les mandibules ne sont pas développées comme chez les mâles mais, en forme de tenailles acérées elles sont plus puissantes. 

Lucane_femelle_2     Lucane_femelle

Dans sa phase adulte, les Lucanes ont une vit très courte de 1 à 2 mois, les premiers sortent vers mi-juin et disparaissent fin août pour les plus vaillants. Ce temps est devolu à la reproduction. Les œufs seront pondus dans la terre à côté du bois dont les larves se nourriront.

Lucane_male_3

Leurs larves, de forme arquée, saproxylophages, vivent pendant trois ou quatre années dans du bois mort en cours de décomposition, le plus souvent dans le tronc des chênes ou des châtaigniers morts ou âgés et dépérissant. Les larves de lucanes ont une préférence pour les souches et les arbres tombés car elles vivent aussi sous terre. C'est pour ces raisons, qu'au delà des espaces forestiers, des bois et parcs dans lesquels ils vivent, que les lucanes peuvent aussi se rencontrer dans nos jardins attirés notamment par le bois de chauffage longuement entreposé en extérieur.

Lucanus_cervus


Catégorie: LES INSECTES - Tags: , - Commentaires [3] - Billet édité le 08 mai 07 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Le lucane souvent confondu avec le capricorne du chêne

  • Et il me semble qu'on les trouvait bien plus facilement qu'aujourd'hui...
    Et ça adore les bouts des petits doigts d'enfants trop curieux... En tous les cas, l'un d'eux avait adoré le mien, et s'y accrochait drôlement bien! (je devais avoir 6 ou 7 ans) Le mal que j'avais eu (dans tous les sens du terme!) pour le décrocher!
    A la suite de quoi, je me suis bornée à les observer surtout avec les yeux... Une curiosité qui n'a jamais cessé : je ne suis pas rancunière! ^-^

    Posté par Ardwen, 18 déc. 07 à 09:23 | | Répondre
  • Nosu privilégions le bois de chauffage séché en séchoir.
    Cela évite les petites bêtes. Intéressant néanmoins de voir tout ces petits machins.

    Posté par e-bois, 14 janv. 08 à 20:38 | | Répondre
  • Des insectes avec lesquels nous jouions étant jeunes !
    Bon week-end,
    Christian

    Posté par Christian, 11 mai 07 à 22:51 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil

Stop-pesticides-de-synthèse
Nous voulons des coquelicots
Appel pour l’interdiction
de tous les pesticides de synthèse
www.nousvoulonsdescoquelicots.org/




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3