Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


L'épeire diadème, dans tous ses états...

Épeire diadème
Araneus diadematus

Épeire diadème • Araneus diadematus

Carte d'identité :

Araignée de la famille des Araneidae - également appelée "Porte croix" - reconnaissable au dessin en forme de croix de couleur claire qui orne le dessus de son abdomen dont la couleur de base peut être assez variable (voir plus bas variabilité de l'habitus).

Epeire vue ventrale
Epeire vue ventrale

Epeire vue dorsale
Epeire vue dorsale

Le dimorphisme sexuel est assez marqué, en particulier en ce qui concerne la taille : Le corps des mâles font 8 à 10 mm tandis que les femelles avec un abdomen plus rond et plus gros peuvent atteindre 12 à 15 mm rarement plus. C'est en automne, en période de reproduction que les Épeires sont les plus grosses. (Voir plus bas : reproduction)
Les pattes velues sont rayées de brun et de noir.
A noter que seule les femelles adultes peuvent piquer.

Épeire diadème • Araneus diadematus (mâle)
Épeire mâle dont l'abdomen étroit le différencie des femelles beaucoup plus grosses

Des toiles orbiculaires

Elle est présente au jardin depuis longtemps mais à la fin de l’été, on la remarque beaucoup plus d'autant que c'est la saison des amours. Les jeunes araignées se mettent à l'ouvrage et les grandes toiles de 40 à 50 cm pouvant même mesurer jusqu'à 1 m de diamètre, se remarquent davantage encore quand la rosée se dépose dessus ou à contre-jour dans le soleil. Ces araignées tissent chaque jour une nouvelle toile orbiculaire.

Epeire diadème sur sa toile
Des spirales diaboliques pour beaucoup d'insectes !

Toile orbiculaire de l'épeire diadème sous la rosée matinale

Epeire diadème sur sa toile  Epeire diadème sur sa toile à l'affût

Les toiles sont rarement tissées à plus de quelques mètres de hauteur.

Épeire diadème • Araneus diadematus (Mâle)

Épeire diadème • Araneus diadematus   Épeire diadème • Araneus diadematus

Epeire diadème sur sa toile
Araneus diadematus en fin d'après midi dans mon jardin

Épeire diadème • Araneus diadematus dans sa toile

Épeire diadème • Araneus diadematus dans sa toile
Quand la pluie crée des colliers de perles naturelles !

Perles de pluie sur une toile d'épeire

Perles de rosée sur une toile d'épeire

Souvent, c'est la rosée matinale en automne qui trahit la présence des toiles d'épeires

Perles de rosée sur une toile d'épeire   Perles de rosée sur une toile d'épeire

Epeire-diadème-au-centre-de-sa-toile

Une épeire diadème tisse sa toile orbiculaire

Une épeire diadème ( Araneus diadematus) retisse sa toile orbiculaire à moitié détruite dans mon jardin. Cette vidéo montre l'adresse, l’agilité et la précision de l'araignée dans ce travail de tissage. L'admirable résultat final est surtout vital pour l'épeire qui chasse à l'affût, immobile au milieu de sa toile, attendant qu'une proie s'y empêtre.


Une épeire diadème tisse sa toile orbiculaire by Le JardinOscope

Toile-d'araignée

Comportement et régime

Cette belle araignée se fait un malin plaisir à tisser sa toile au travers des allées ou du portail d’entrée. L'épeire, très commune dans les jardins tisse chaque jour une nouvelle toile orbiculaire qui peut atteindre 50 cm de diamètre. Elle s'y tiendra au centre, à l'affût des insectes volants qui viendront se prendre au piège. Rapidement immobilisés dans un cocon de soie, ils seront littéralement liquéfiés pour nourrir ce redoutable chasseur à l'affût.

Capture en trois temps, trois mouvements
Assaillir - foudroyer - envelopper...

Epeire diadème : Capture en trois temps, trois mouvementsIl ne reste plus à cette épeire qu'à déguster !

Une Epeire diadème et sa proie

La proie est habituellement consommée sur la toile

Épeire diadème • Araneus diadematus cachée sous une feuille   Épeire diadème • Araneus diadematus et sa proie
Les femelles restent souvent cachées près de leur toile sous une feuille,
une patte posée sur un fil d'alerte...

Épeire diadème • Araneus diadematus et sa proie
Une mouche passe un mauvais quart d'heure
entre les crochets de l'araignée !

l'épeire et ses crochets ici bien visiblesOn voit bien ici, les crochets bien écartés en pleine action.

Une Epeire diadème et sa proie

Coccinelle prise au piège de l'Épeire diadème

Épeire diadème • Araneus diadematus dans sa toile  Une Epeire diadème et sa proie
Après un long affut au milieu de sa toile...


Une Epeire diadème et sa proie   Une Epeire diadème et sa proie
...l'épeire savoure enfin sa proie

Une Epeire diadème et sa proie

Reproduction

Le mâle, beaucoup plus petit que la femelle, doit l'approcher avec beaucoup de précaution s'il ne veut pas être pris pour une proie et être dévoré.
La femelle dépose ses œufs dans un cocon avant le début de l'hiver et meurt d'épuisement peu après. La durée de vie des Épeires diadème n'est que d'un an.

Épeires diadèmes • Araneus diadematus (mâle et femelle)Accouplement des épeires, très dangereux pour le mâle qui peut être dévoré par la femelle

Épeire diadème • Araneus diadematus (pouponnière)Pouponnière de minuscules  épeires qui viennent de naître en ce début avril, agglutinées sur des fils de
soies entrelacés. D'ici quelques jours, ces toutes jeunes épeires s'envoleront grâce à
leur fil d'Ariane dans d'autres coins du jardin et même beaucoup plus loin, au gré du vent....

Bébés-Epeires

Bébés Épeire diadème • Araneus diadematus    Bébés Épeire diadème • Araneus diadematus

Juvénile Épeire diadème • Araneus diadematus

Épeire diadème • Araneus diadematus (Juvénile)  Épeire diadème • Araneus diadematus (Juvénile)
Araneus diadematus immature blottie dans une feuille de rosier

Épeire diadème • Araneus diadematus (Juvénile)

Variabilité de l'habitus des épeires

Les photos ci-dessous montrent les différentes couleurs des Épeires diadèmes

Épeire diadème • Araneus diadematus

Épeire diadème • Araneus diadematus - verso   Épeire diadème • Araneus diadematus - recto

Épeire diadème • Araneus diadematus (corps orange)

Épeire diadème • Araneus diadematus (corps gris argent)   Épeire diadème • Araneus diadematus (corps gris argent)
"Recto…                                                                                 …verso" !

Épeire-diadème-•-Araneus-diadematus

Epeire diadème sur sa toile (verso)   Epeire diadème sur sa toile (recto)

Épeire diadème • Araneus diadematus (corps gris)

Epeire diadème (marron)

Dernière mise à jour le 11 avril 2017


Catégorie: LES ARACHNIDES - Tags: , , , , , , - Commentaires [4] - Billet édité le 16 sept. 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: L'épeire diadème, dans tous ses états...

    Bonsoir. Superbes photos de magnifiques épeires diadèmes. En outre, ton documentaire est excellent. Je vais te souhaiter de passer une très bonne soirée. Amicalement Antoine.

    Posté par MaxouAntoine, 24 oct. 12 à 21:43 | | Répondre
  • Un bel article bien complet!
    Justement mon dernier article traite de cet arachnide.
    Je ne sais pas exactement si comme le pholcus, il liquéfie l'intérieur ou tout le corps de ses proies?
    Bonne soiré.
    Cordialement, Michel

    Posté par micromick, 12 févr. 15 à 17:12 | | Répondre
    • Pour répondre à micomick, les Epeires pratiquent la "digestion externe"... Pour faire simple, elles régurgitent des enzymes et un liquide digestif dont elles enduisent leur proie et dont l'action liquéfie les tissus, les réduisant à l'état de bouillie alimentaire.
      Ce sont les Pholcidae, Eresidae... qui percent la cuticule en un seul point minuscule par où elles injectent le liquide digestif... !
      Pour la variabilité des couleurs d'Epeires j'ai trouvé ceci :
      "on parle aussi de variabilités dues aux conditions climatiques lors du développement. On sait par exemple que la température au stade "oeuf" chez Araneus diadematus influe sur la coloration des individus..." (Cyril Courtial)

      Posté par richardunord, 15 sept. 15 à 11:13 | | Répondre
      • Merci Richard pour ces compléments d'information très intéressants sur les épeires.

        Posté par Patrick L, 15 sept. 15 à 11:35 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil